Comment poser les bases d’un héros captivant


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

héros roman
As-tu déjà rêvé d’être quelqu’un d’autre ? D’entrer dans la peau d’un personnage différent et de partir à l’aventure dans un nouveau monde ?
À travers les romans, c’est chose possible !
Si tu écris, tu vas forcément chercher à ce que ton lecteur s’intéresse assez à ton personnage principal pour relever à travers lui les challenges que tu sèmeras sur sa route.

Mais attention : pour créer un héros puissant, il ne suffit pas de choisir l’image d’un personnage et de lui coller quelques caractéristiques morales. Il est nécessaire d’aller beaucoup plus loin, et, cette semaine, j’ai envie de te donner ma méthode pour réussir.

Avant de te parler de la première étape pour effectuer ce travail, et de te montrer comment je l’ai mise en oeuvre dans mon roman en cours, sache que tu peux retrouver toutes les clés pour concevoir un héros profond, vraisemblable et vivant dans la formation de la semaine :
➤ Concevoir l’histoire complète de ton héros en 5 jours.

Clique ici pour y accéder :
http://devenir-ecrivain.com/clients/signup/oHRWDLmi

En travaillant 20 min par jour pendant 5 jours,
tu auras un héros complet prêt à se lancer dans l’aventure
que tu imagineras pour lui.

Cette formation est en promotion à 37 euros
au lieu de 97 euros jusqu’à vendredi.

Voici le contenu détaillé de la formation :
(1 heure et 41 minutes de formation audio)

Tout d’abord, je t’explique quelles sont les bases
pour un héros captivant.

Tu découvriras :

✓ Les 3 possibilités à ta disposition pour structurer
l’histoire de ton héros (et les avantages de chacune).
✓ Les 2 pistes à suivre pour trouver de bonnes idées.
✓ Le point essentiel pour dérouler l’histoire du héros jusqu’à son terme.

Le second jour, on prépare la figure sociale
de ton héros pour le rendre vraisemblable.

Tu verras :

✓ Comment brosser un tableau rapide de ton héros
à l’aide de 4 questions.
✓ Les astuces toutes simples pour construire
un personnage au physique marquant.
✓ Les 3 moyens de rendre ton héros réel aux yeux du lecteur.

Le troisième jour, on mettra le doigt sur l’état de ton héros
à l’ouverture de ton histoire afin de construire le conflit.

Tu apprendras :

✓ À élaborer le monde normal du héros
(et à y créer la place nécessaire à l’intrigue).
✓ Les deux attitudes dans lesquelles peut se trouver
le personnage au début du roman.
✓ Quelles sont les questions simples
pour découvrir le conflit interne du héros.

Ensuite, je te montre comment explorer le passé
de ton personnage pour un héros aux multiples ressources.

Tu sauras :

✓ Les 2 étapes à suivre pour enraciner les forces
de ton héros et créer les bases du suspens.
✓ Fouiller le passé du personnage à la recherche de sa vraie personnalité.
✓ Quels sont les 3 choix à ta disposition pour provoquer la curiosité du lecteur.

Le cinquième jour, je te donne le moyen
d’enrichir le futur de ton héros
pour construire un être plein de surprises.

Je te présenterai :

✓ La façon de faire en 5 min un état des lieux de la vie du héros
(et comment découvrir le vrai enjeu de son existence).
✓ Les deux objectifs du personnage à mettre en parallèle pour une histoire profonde.
✓ Comment commencer à planifier les étapes décisives de ton roman.

Cette formation comporte 6 modules audio et 6 fiches au format PDF :
* une courte introduction
* 5 modules de formations
* une fiche-action qui récapitule les idées clés et les exercices à faire
* 5 fiches-exercices pour servir de support à ta réflexion

Connaître en détail l’histoire de ton héros, c’est à dire d’où il vient, qu’elles sont les expériences qui ont marqué sa vie et impactent son présent, ses rêves, peurs et désirs pour le futur, c’est primordial si tu veux réussir ton personnage.

Ça fait quelque temps maintenant que je réfléchis à mon nouveau roman et que j’ai plusieurs idées pour mon héroïne, Laélia.
Mais des pensées éparses ne suffisent pas. Il me fallait aller plus loin, les noter de façon stratégique et surtout les approfondir.

Je suis toujours plusieurs étapes quand je travaille un personnage. La première est souvent de passer par une traditionnelle fiche-personnage même si ce n’est pas ce que je préfère (parce que c’est un peu long) et qu’évidemment ça ne suffit pas.

La fiche-personnage a l’avantage de brosser un tableau assez complet d’un individu et de donner des points d’appui pour la suite de la réflexion. La concevoir pour Laélia m’a permis de commencer une petite liste d’éléments à approfondir tant sur le fonctionnement de mon monde imaginaire que sur des détails liés à mon héroïne.

Avant de commencer cette fiche, j’ai fait une petite recherche photo pour visualiser mon personnage et être plus à même de la décrire.
Tu constateras si tu lis ma fiche que tout n’est pas absolument complet. J’ai parfois mis entre parenthèses des points que je dois encore approfondir. La réflexion à propos d’un roman prend du temps et chaque élément de travail entraîne des questions plus vastes. On ne peut pas trouver toutes les réponses en une seule fois.

Je suis cependant assez satisfaite de cette première étape qui m’a aussi permis de réfléchir à plusieurs points qui me manquaient comme, par exemple, un nom pour le royaume ou encore une ébauche de l’histoire familiale de Laélia.

La suite de la semaine sera consacrée pour moi à aller plus loin en travaillant d’autres éléments de mon héroïne. Bien entendu, je te partagerai tout au fur et à mesure.

En attendant, je te rappelle la formation qui t’aidera vraiment et que tu peux télécharger ici :
http://devenir-ecrivain.com/clients/signup/oHRWDLmi

et je te partage la totalité de mon travail du jour :

Fiche personnage de Laélia

Rôle dans l’histoire : personnage principal

A- L’état civil du personnage :
Nom : de Losrian (ce n’est pas vraiment un nom de famille, mais les lieux d’habitation des familles, en particulier les quartiers, sont utilisées pour différencier les personnages. Quand il y a deux prénoms qui sont les mêmes dans un même quartier, on ajoute une caractéristique physique).
Prénom : Laélia
Surnom : aucun
Pseudo éventuel : aucun
Âge actuel : 27 ans
Date de naissance : en automne (à voir comment se disent les mois et les années, mais ce qui correspond au 26 septembre).
Lieu de naissance : Le royaume de Varsën, dans le quartier de Losrian (le quartier riche de la ville).
Sexe : Féminin
Race éventuelle (pour la fantasy notamment) : humain
Métier : Reine de Varsën

B- Détails sur la vie du héros :

L’aspect relationnel :
– Famille : Elle est mariée à Ayden et elle a une petite fille de 5 ans, Éloyse.
Ses parents, Julyan et Ylaïs sont toujours vivants et vivent encore dans la maison qu’ils ont toujours possédée au coeur de la Cité royale.
Laélia est fille unique.

– Amis : Sa meilleure amie est aussi la gouvernante d’Éloyse, Mélia.
Laélia est très entourée, mais a un tempérament solitaire et se confie très peu. Les conversations avec Mélia restent à propos de sujets superficiels.

– Ennemis : Pas d’ennemis personnels connus au moment où démarre l’histoire.

Lieu de vie :
– Pays : Royaume de Varsën.
– Ville/village : La cité royale (appelée Cité Royale).
– Habitation (caravane, appartement, château, etc.) : le château au coeur de la Cité Royale.

Parcours :
– Pouvoir spécial : Elle est une muse, donc un être magique particulier, mais elle ne le sait pas (pouvoir exact à définir).
– Études suivies : Elle a été élevée dans l’idée de devenir une bonne épouse pour un homme riche. Elle sait donc se tenir en public et soutenir une conversation même sur des sujets complexes; elle a une grande culture générale; elle sait très bien monter à cheval.
Elle n’est pas très douée par contre pour les talents artistiques (musique, danse, chant), mais se passionne pour la peinture depuis son plus jeune âge.
– Langues parlées : la langue utilisée par tous les habitants du royaume.

Opinions :
– Religion : Elle est très traditionaliste. Elle croit en la puissance du Grand Magicien (appelé ainsi) qui a créé le royaume (et le monde dans lequel se situe ce royaume).
Le Grand Magicien a laissé le royaume aux mains d’Intendants royaux avant de partir en voyage.
Il a aussi laissé des points de repère pour rappeler sa présence et communiquer avec lui.
Les points de repère ont été perdus/oubliés. Les Intendants sont devenus des Rois.
Laélia croit que les points de repère existent, que le Grand Magicien reviendra un jour pour rétablir son règne, chasser ses ennemis et rétablir les déséquilibres magiques.
– Opinion politique : Laélia est la reine du royaume. Son cheval de bataille est, avant tout, la protection de ses sujets, que ce soit une protection contre les ennemis du royaume (donc en entretenant la barrière magique qui isole, mais protège Varsën), mais également une protection contre la misère. Par contre, elle a une vision faussée de ce que vivent ses sujets et de la réalité des conditions de certains.
Elle a toujours été protégée de tout (au niveau psychologique autant que physique) ce qui ne l’aide pas.
La demande sociale envers Laélia (en tous cas celle qu’on lui a présentée) est surtout d’avoir une reine belle, visible régulièrement par ses sujets et capable de s’intéresser à différents domaines.
Depuis la naissance de Éloyse, Laélia a encore moins participé aux affaires du royaume qui sont principalement gérées par Ayden.

C- Le physique du héros :

La tête :
– Le visage (yeux, nez, bouche, traits généraux) : visage ovale avec des traits fins, réguliers et plutôt délicats ; teint pâle ; sourcils légèrement épais, mais bien dessinés ; yeux verts très clairs, mais avec une grande lumière à l’intérieur même s’ils expriment souvent une certaine mélancolie ; rien de particulier pour le nez. Pas de taches de rousseur.
– Les cheveux (couleur, coupe, coiffure habituelle) : Laélia a les cheveux roux plutôt foncé, mais avec de mèches lumineuses qui donnent beaucoup d’éclat à la chevelure. Le roux est une couleur tout à fait inhabituelle (voire même inexistante) dans le royaume de Varsën.
Elle porte les cheveux longs (milieu du dos), la plupart du temps détachés. Ils ondulent naturellement sans être frisés pour autant.

Le corps :
– La stature et la corpulence : Plutôt petite, mais bien proportionnée. Elle a un air élancé, est plutôt gracieuse (elle a appris à marcher avec grâce). Elle n’est pas exceptionnellement fine sans pour autant être en surpoids.
– La peau (couleur, etc.) : très pâle.
– La pointure : non important pour l’histoire.
– Droitier ou gaucher : droitière. Ses gestes sont précis et posés.
– Démarche : assurée car elle a l’habitude d’être observée.
-La voix : claire, douce, mais ferme. Elle a l’habitude de donner des ordres et d’être obéit.

Autres éléments :
– Les vêtements : Elle est toujours très bien habillée, à la dernière mode du royaume, avec des tissus de grands prix et des pierres précieuses. Elle porte le plus souvent des robes longues (ou des robes pantalons pour ses chevauchées), qui mettent en valeur sa poitrine et sa taille fine et s’évasent au bout.
– Le maquillage : Elle est maquillée tous les jours par ses serviteurs sans excès.
– Accessoires :
Un doudou dragon au corps turquoise, aux yeux dorés, à la crête verte et au bout des pattes blanches qui l’accompagne depuis qu’elle est petite. Éloyse l’a adoptée comme doudou.
Depuis la naissance de Éloyse, elle porte le traditionnel bracelet qui apparaît au poignet de toutes les mères et qu’elle ne peut pas retirer sans intervention magique. Au bout de la chaîne pend une petite vague (là où, en général, il n’y a qu’un cercle).
Pour le reste, Laélia porte très souvent des bijoux assortis à ses tenues (colliers, bagues, bracelets, etc.).
– Tatouage ou marque de naissance : Une orchidée à l’arrière de l’épaule. Ce n’est pas un tatouage fait de main d’homme, mais une marque de naissance. C’est le symbole des muses, mais nul ne le sait (sauf peut-être sa mère ?).
– La santé : Très bonne santé. (Mais elle est préservée de tout donc ce n’est pas forcément significatif).
– Langage : Plutôt distingué et soutenu, du fait de son éducation.

D- L’aspect moral du héros :

Caractère :
– Qualités : Calme, attentionnée avec sa famille et ses amis. Elle est très attentive aux besoins et envies de ses proches. Elle sait écouter. Elle est intelligente et a une bonne mémoire (surtout mémoire émotionnelle). Elle est déterminée quand elle décide quelque chose, persévérante, organisée et efficace. Imaginaire très riche, mais a du mal à l’exprimer et à le montrer.
– Défauts : Peu flexible. Elle aime les emplois du temps ritualisés. Naïve sur beaucoup d’aspects du fonctionnement du royaume. Se repose trop sur les autres pour subvenir à ses besoins que se soit physiques ou émotionnels.
Très sensible.
Très tournée vers l’intérieur d’elle-même. Elle se sent unique et souvent incomprise.
Elle a du mal à se contenter de ce qu’elle a, même si elle a beaucoup.
– Tics : Elle a tendance à passer son index sur son nez quand elle réfléchit.

Goûts :
– aime : passionnée par l’équitation, la peinture et la poésie (à lire). Elle aime les arts en général même si elle ne se débrouille pas forcément bien pour les pratiquer.
Elle aime les belles choses, le confort.
Elle peut passer des heures à rêver, imaginer des histoires et des conversations dans son esprit.
– déteste : être seule, sentir les émotions négatives de ceux qui lui sont proches, ne pas contrôler une situation.

Secrets :
– Peurs : Sa peur principale est que quelqu’un découvre que sa fille est une « enfant fée ».
– Rêves : Découvrir ce qui (ou qui) se cache derrière l’arbre qu’elle voit en vision régulièrement. Elle est persuadée que cela a un sens, mais ne sait pas lequel.
– Espoirs : Elle aimerait voyager au-delà des frontières de son royaume et explorer d’autres contrées. Elle espère qu’une solution sera trouvée un jour pour combattre et vaincre les ennemis du royaume (peut-être au travers du retour du Grand Magicien).

Habitudes :
(alimentaires, sportives, de détente, etc.)
– Envers elle-même : très ritualisée et très organisée, les journées de Laélia sont codifiées entre ses devoirs de reine et ses loisirs. Il y a peu de place à l’improvisation. Elle est plutôt exigeante envers elle-même.
Elle se garde une journée tous les sept jours environ pour explorer son royaume à cheval.
– Envers les autres : les attitudes de Laélia sont aussi très codifiées envers les autres. Peu de place au naturel. Elle se lâche plus avec sa fille et son mari.
Elle lit des histoires très souvent à Éloyse. Et passe du temps avec elle chaque jour dans les bains du palais parce qu’Éloyse adore l’eau.

E- Ce qui est important pour l’histoire

Objectif à atteindre, ce qui la motive dans l’histoire : Sauver à la fois sa fille prisonnière de la forêt magique et son royaume menacé d’invasion.

Antécédents importants (anecdotes du passé qui jouent un rôle pour l’intrigue) :
– plus grosse frayeur : à 5 ans, elle s’est perdue dans la foule lors de la fête de printemps du royaume de Varsën. Elle se trouvait dans la cité principale et n’arrivait pas à retrouver son chemin au coeur des ruelles étroites qui se ressemblaient toutes. Elle s’est retrouvée nez à nez avec un mage (ou plusieurs), a eu des visions effrayantes et a fini par découvrir une fontaine dans laquelle elle a vu l’arbre pour la première fois (expérience complète à réfléchir plus en détail).
– plus grande réussite : à 18 ans, elle a rencontré Ayden lors d’une fête au château. Ils sont tombés amoureux et se sont mariés moins d’un an après.
– plus grande déception : Dans l’ensemble, Laélia a toujours obtenu ce qu’elle désirait. Ses déceptions ne sont donc que des événements minimes qui n’ont pas vraiment eu d’impact sur sa vie et son évolution.

Tu as désormais une idée complète de mon travail.
À ton tour de réfléchir aux bases de ton héros !

Pour aller plus loin, télécharge la formation complète :
http://devenir-ecrivain.com/clients/signup/oHRWDLmi

Crédit photo : Francois R THOMAS