3 clés pour corriger son roman


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

comment corriger un romanLe grand jour est arrivé : au terme de longues heures de travail, vous venez de mettre un point final à votre roman !
Tout d’abord, bravo ! Penser à écrire est une chose, le faire en est une autre, terminer son roman est encore mieux ! Cependant, avant de confier votre texte aux éditeurs, il vous reste une dernière étape à franchir : celle de la correction.
Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Pas de panique, voici 3 pistes de réflexion pour vous aider à corriger votre roman.

Prendre du recul par rapport à son roman

Si vous désirez avoir le regard le plus objectif possible sur votre travail, la première chose à faire est celle-ci : prenez du recul !

  • Prendre du recul de façon visuelle
    Pour bien prendre du recul, je vous invite à changer le support sur lequel se trouve votre texte. Si votre roman est informatisé, imprimez-le ; s’il est écrit à la main, tapez-le à l’ordinateur. Le simple fait de le voir autrement vous aidera à repérer un grand nombre d’erreurs.
  • Prendre du recul dans le temps
    N’hésitez pas à laisser passer quelques jours ou même quelques semaines entre le moment où vous terminez votre roman et celui où vous commencez la correction. Lorsqu’on peint une grande fresque, on a besoin de reculer de quelques pas pour la voir entièrement. De même, il est utile de laisser reposer votre esprit, de penser à autre chose afin de mieux reprendre votre roman le moment venu.
  • Prendre du recul de façon émotionnelle
    Très souvent lorsque j’écris, je me rends compte que j’entretiens un rapport affectif avec ma création. A l’étape de la correction, il est important de ne pas se laisser envahir par la part émotionnelle.
    Lorsque j’étais étudiante, j’ai eu l’occasion de rencontrer Jo Hoestlandt. Elle écrit des romans et des albums pour les enfants. J’ai appris d’elle une leçon difficile : il ne faut pas hésiter à supprimer des passages entiers de ce que l’on a écrit. C’est aussi cela savoir prendre de la distance avec son roman : être capable de reconnaître que le texte n’est pas toujours bon et se faire confiance pour en écrire un meilleur !

Avoir plusieurs niveaux de lecture

Lorsque vous corrigez votre roman, n’essayez pas de le rendre parfait sur tous les plans en même temps. Concentrez-vous sur le fond puis sur la forme ou inversement. Bien entendu, lorsque vous travaillez l’un et que vous repérez une faute dans l’autre, n’attendez pas pour la corriger. Cependant, restez fixé sur vos objectifs de départ.

  • Corriger la forme
    Un texte plein de fautes est très pénible à lire, vous en conviendrez. Votre travail consiste donc à les réduire au minimum. Essayez de repérer les fautes de frappes, les fautes d’orthographe ou de ponctuation et vérifiez le temps des verbes. Pensez également à limiter les répétitions (en dehors de celles destinées à un effet littéraire). Si nécessaire, découpez votre texte en sous-parties (ou suivez l’ordre des chapitres) et relisez plusieurs fois chacune d’elles en vous concentrant sur un point précis.
  • Corriger le fond
    Relisez une ou plusieurs fois votre roman en entier en veillant à la cohérence de l’histoire, à l’équilibre entre les temps de dialogue, de description et de récit ou encore à l’enchaînement des moments d’actions et de pauses.
    Essayez de vous mettre dans la peau d’un lecteur extérieur afin de détecter les passages moins attractifs. Posez-vous la question de leur utilité. Dîtes-vous qu’il est possible de les transformer afin de les améliorer (réduire la longueur, les présenter sous une autre forme, les supprimer, etc.)

Avoir un regard extérieur

Au moment de la correction de votre roman, pensez à le soumettre à un regard extérieur. Cela est essentiel pour vous. Ecrire, c’est aussi transmettre à d’autres, se faire comprendre et intéresser ses lecteurs.

  • La lecture des proches
    Si vous avez la possibilité de faire lire votre roman à une ou deux personnes de votre famille ou de vos amis, n’hésitez pas à le faire. Bien entendu, le regard d’un proche n’est pas toujours très objectif. Cependant, cela constituera une première étape vers la diffusion de votre roman. Si vous avez du mal à confronter vos écrits à l’avis des autres, ne sautez pas cette étape ! Vos proches peuvent non seulement vous encourager mais également vous donner une ou deux pistes de réflexion.
  • La lecture d’une personne extérieure
    Si vous en avez la possibilité, je vous invite à donner à lire votre roman à une personne qui vous connaît moins, voir pas. Attention, vous n’êtes pas obligé de mettre de la fantasy dans les mains d’un fan de théâtre ! Choisissez quelqu’un qui aime et à des connaissances en rapport avec le genre de votre roman.

    Attention, il est possible que vos différents lecteurs vous abreuvent de conseils aussi variés que nombreux. Ayez donc une oreille attentive mais gardez confiance dans vos idées. Faites le tri !
  • Les éditeurs.
    Dernière étape : choisissez un ou plusieurs éditeurs à qui vous enverrez votre roman. Si vous voulez savoir comment préparer votre manuscrit, n’hésitez pas à lire l’article que j’ai écrit à ce sujet.

Bon courage à tous pour ce travail long et difficile qu’est la correction d’un roman.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux.

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.