Travailler les lieux de votre roman : trois questions à se poser pour réussir


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

travailler les lieux de son roman
Avant de commencer la rédaction de votre roman, vous devez réfléchir à plusieurs éléments clés. Par exemple, définir l’ossature de votre intrigue (schéma narratif), travailler vos personnages à l’aide de fiches-personnages, donner un but à votre héros, etc. Vous devez également penser aux lieux sur lesquels vont se dérouler les scènes clés de votre roman.

Pour être certain de faire les bons choix, posez-vous trois questions :

    1- De combien de lieux importants est-ce que j’ai besoin ?

    Sachez que le nombre de lieux dans lesquels va passer votre héros aide à construire l’atmosphère de votre roman.

    • Vous pouvez utiliser plusieurs lieux. Si vous écrivez un roman d’aventures, votre héros va voyager dans de grands espaces. Multiplier les lieux permet alors de renforcer le sentiment de découverte, de marche vers l’inconnu.
    • Vous pouvez limiter le nombre de lieux. Si vous écrivez un polar, il peut être intéressant, au contraire, de n’avoir que quelques lieux afin de renforcer le sentiment de peur. Les lieux que votre héros connaît (sa ville, sa maison, sa rue) deviennent source d’angoisse car ils sont finalement plein de mystère.
    • A l’exemple des Dix Petits Nègres de Agatha Christie, vous pouvez même vous limiter à un lieu unique dans lequel sont enfermés vos personnages.

    2- Quelle part du monde réel est-ce que je veux mettre dans les lieux de mon roman ?

    Cette question est importante car elle va vous permettre de déterminer quelle est la part de recherches documentaires que vous devez mener et quelle part laisser à votre imagination. Vous avez, une fois encore, plusieurs possibilités :

    • Vous pouvez baser votre histoire dans le monde réel : vous devrez alors faire des recherches documentaires pour coller au plus près de la réalité.
    • Une autre possibilité est d’inventer un monde. Vous vous rapprocherez plus des genres fantasy ou sciences fictions bien que votre histoire puisse se passer également dans un monde dont les codes sont proches du notre. Si vous choisissez cette voie, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination. Pour vous aider, je vous conseille toutefois de vous servir des lieux qui ont marqués votre vie ou que vous appréciez particulièrement et de les détourner, les réinventer à votre propre façon. Cela donnera une base solide à votre réflexion.
    • Dernière possibilité, vous pouvez baser votre histoire dans le monde réel mais en intégrant des éléments tirés de votre imagination. Par exemple, vous décidez que votre intrigue se déroulera à St Tropez mais vous ajoutez une maison en bordure de la ville. Ou encore, vous imaginez un village au coeur de l’Ardèche, à un endroit où il n’y a que des champs ! Sachez que c’est tout à fait possible, vos lecteurs sont, en général, plus intéressés par le coeur de votre intrigue et vos personnages que par la nécessité de vérifier l’exactitude des données géographiques !

    Quelque soit votre choix, ce qui est important, c’est surtout de veiller au réalisme. Vous ne pouvez pas présenter un lieu ou un monde à votre lecteur qui paraisse bancal, incohérent, tiré par les cheveux !

    3- Est-ce que je pense à toutes les dimensions des lieux où se déroule mon histoire ?

    Voici quatre remarques pour vous aider à tirer parti du meilleur des lieux que vous choisissez :

    • Le monde dans lequel se passe votre roman et le lieu où se déroule chaque scène ne doivent pas seulement être un décors. Ne vous contentez pas de décrire un magnifique château s’il ne sert à rien pour votre histoire. Les lieux doivent servir votre histoire ! Réfléchissez donc aux contraintes et aux atouts qu’offrent les lieux en fonction des scènes que vous écrivez.
    • Votre lecteur n’a pas envie de faire du tourisme mais de vivre une aventure. Ne vous étendez donc pas trop sur des descriptions détaillées mais puisez dans les lieux les éléments importants pour votre histoire. C’est eux que vous devez montrer et mettre en valeur.
    • N’hésitez pas à utiliser des photos, des croquis, des dessins, des schémas pour mieux visualiser les lieux dans lesquels se déroulent votre histoire : vous arriverez à être beaucoup plus précis dans la rédaction de votre scène.
    • Enfin, n’oubliez pas qu’on ne transcris pas l’atmosphère d’un lieu en décrivant seulement ce que l’on voit dans ce lieu. Vous devez prendre en compte ce que voient vos personnages mais également ce qu’ils sentent (odorat, toucher) et ce qu’ils entendent. Pensez à utiliser les 5 sens.

    Exploitez donc les possibilités des lieux dans lesquels se déroulent votre histoire !

    Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux.

    Crédit photo : art Buck

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.