Page blanche : ce n’est pas une fatalité !


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

écrire un roman
Ça y est ! 
Tu as enfin 1 heure devant toi pour écrire.

1 heure sans obligation et sans personne pour te déranger.

Tu trépignes d’impatience en préparant un thé et quelques biscuits que tu poses sur ton bureau.

Cette heure, tu en rêvais depuis plusieurs jours sans arriver à te l’accorder.

Mais elle est là. Elle t’appartient.
Elle te donnera, tu en es certain, la clé de la satisfaction personnelle
et te permettra d’avancer vers le point final que tu vises depuis maintenant plusieurs années.

Tu t’installes. Tu ouvres le document informatique dédié à ton roman.
Tu relis les dernières lignes avec des battements de coeur de plus en plus rapide.

Tes doigts s’immobilisent au dessus du clavier. 

Et là, c’est la douche froide.

Tu réfléchis quelques minutes. Tu tournes les mots dans ton esprit.
Tu essaies de les assembler en phrases mais aucune ne te convient.

D’ailleurs tu doutes un peu de la qualité de ce que tu as rédigé auparavant et tu effaces même quelques phrases.

Le blanc de ta page te fais mal aux yeux et au coeur.

Le tic tac de ton horloge interne résonne de plus en plus fort dans ton esprit
pour finir par hurler que tu perds ton temps, que tu n’es qu’un piétre écrivain qui n’arrivera jamais à rien
et certainement pas à terminer ce roman.

Tu finis par abandonner. Les larmes aux yeux. 

Tu avais des idées pourtant. Tu avais aussi l’envie.

Si tu te reconnais dans cette histoire, pas de panique !
La page blanche, ça arrive à tous les écrivains à un moment ou à un autre.

Ce n’est pas une fatalité.

Ça ne signifie pas que tes idées sont mauvaises ou que tu n’arriveras jamais à rien.

Voici un conseil essentiel si tu es dans ce cas :
refuse d’abandonner !

Il n’y a rien de pire que l’abandon.
Abandonner c’est entrer dans un cercle vicieux d’échec.

Tu as prévu d’écrire une heure et tu n’arrives vraiment pas à poursuivre ton roman ?

Ce n’est pas grave ! Trouve un autre déclencheur d’écriture et écrit à partir de celui-ci.

Un déclencheur peut être tout et n’importe quoi :
une phrase prise au hasard dans un livre, un jeu d’écriture, le récit d’un souvenir personnel, etc.

Dans la formation Le plan à recopier cette semaine pour en finir définitivement avec la page blanche, je te dévoile les secrets d’écrivains pour prévenir et surmonter la page blanche. 

En bonus, je t’offre la fiche-déclencheurs avec 30 déclencheurs à utiliser pour travailler ta plume.

Clique ici pour voir tout le contenu :
https://devenir-ecrivain.systeme.io/le-plan-pour-en-finir-avec-la-page-blanche-direct

À tout de suite pour relancer et terminer ton roman.