Libérez votre esprit de ce qui fait entrave à la création !


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

un outil pour aider à l'écriture

Écrire, c’est un peu comme quitter le monde réel pour se promener au gré de l’inspiration. Or, la frontière entre la réalité et la fiction est ténue. Si nous sommes préoccupés par les événements et les soucis de notre quotidien, il sera bien plus difficile de se laisser emporter dans l’imaginaire et de tisser nos histoires. C’est pour cette raison que je vous propose aujourd’hui un outil capable de libérer votre esprit de ce qui peut faire entrave à la création.

Nous écrivons pour partager ce qui nous tient à cœur, une part de nous, de nos rêves. Nous écrivons parce que nous ne pouvons pas nous en empêcher et parce que poser des mots sur le papier libère notre trop plein d’idées, notre potentiel de création. Pour ne pas ressasser sans cesse les grains de sable qui viennent bloquer votre imagination, il est nécessaire de faire la même chose : les écrire ! Pour cela, je vous propose de tenir un journal.

Qu’est-ce qu’un journal intime ?

Tout d’abord, on peut se poser la question de ce que doit être un journal intime ? J’ai longtemps pensé que je devais y écrire en respectant scrupuleusement des critères comme :

  • ne pas oublier la date complète
  • écrire tous les jours ou au moins de manière régulière
  • noter impérativement les événements importants de ma journée
  • porter une grande attention à la syntaxe
  • bannir les fautes d’orthographe
  • faire attention à la mise en page

La liste peut être complétée à loisir, correspondant aux exemples célèbres que nous connaissons (journal d’Anne Frank, etc.).
J’ai compris bien plus tard que mon journal intime gagnait à ne respecter aucune de ces règles, du moins de façon stricte ! Si je vous propose de tenir un journal, ce n’est de loin pas pour vous imposer une contrainte ou un travail supplémentaire, mais pour aider votre esprit à se libérer de ce qui peut faire entrave à la création. Alors, laissez les règles pour vos écrits destinés à un public et suivez votre inspiration !

Qu’écrire dans votre journal intime ?

Voici différents points pour vous aider à tenir votre journal :

  • Faites-en un outil personnel : j’entends par là, ne laissez personne lire ce que vous y écrivez ! Ceci est très important. Vous devez être complètement libre d’exprimer vos pensées les plus secrètes, vos aspirations, vos coups de colère, libre de dire des choses injustes si vous le désirez, de vous inventer des histoires, etc.
  • Ne vous imposez pas de thème : votre journal n’a pas pour fonction de servir d’autobiographie. Si vous désirez écrire une autobiographie, rien ne vous empêche de vous y mettre à côté. Comme vous serez votre unique lecteur, notez ce que vous désirez garder en mémoire, ce qui vous préoccupe, sans obligation. Il y a de nombreux événements importants de ma vie que l’on ne retrouverait pas dans les pages de mon journal. Au contraire, certaines choses insignifiantes y figurent, simplement parce que j’écris ce que j’ai envie d’écrire sur le moment.
  • Ne vous imposez pas de rythme : j’ai pour habitude de mettre la date pour me retrouver en cas de besoin. Ce n’est pas une obligation. Je pense qu’il est bon d’écrire assez fréquemment dans ce journal afin, comme je l’ai dit précédemment d’y déposer les choses qui vous préoccupe et peuvent entraver la création. Cependant, une fois encore, laissez-vous libre. Il m’arrive de ne pas utiliser mon journal pendant plusieurs jours, puis de remplir des dizaines de pages.
  • Ne vous préoccupez pas de la forme : si vous avez envie d’écrire en cercle, en vague, ou des mots en vrac, n’hésitez pas ! Sautez des pages, revenez en arrière, mélangez, tout vous appartient. Ne pensez pas orthographe, calligraphie, linéarité sauf si vous en avez le désir. Ajoutez des dessins, des photos à loisir. En bref, personnalisez votre journal sans contraintes.

Quel type de journal choisir ?

Laissez-vous guider par votre personnalité quant au choix du support et des outils d’écriture.
Personnellement, j’ai utilisé plusieurs types de cahiers et carnets. Ce qui est important pour moi est le sens que j’attribue au support : j’ai acheté certains journaux sur un coup de cœur, d’autres m’ont été offerts. Parmi ces derniers, certains m’ont fait faire la grimace lorsque je les ai reçus. Ce n’était pas du tout le style que j’aurais choisi. Mais, pour finir, je les ai apprivoisés à cause de leur signification.
J’aime consacrer un stylo spécial à ce carnet, libre à vous de faire de même ou non.
Posez-vous la question : de quel type de journal ai-je envie ? Faut-il qu’il ait un sens ou au contraire qu’il soit totalement neutre ? Et puis, lancez-vous, écrivez, écrivez, écrivez !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux.

Crédit photo : Fabienne D.

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.