Les personnages, mode d’emploi !


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

Les personnages mode d-emploi
A partir de quoi créer les personnages de son roman ?

Vous pouvez vous trouver dans deux situations différentes :

    • Vous avez une idée de personnage, vous voulez l’utiliser dans votre histoire.Ce personnage peut venir de votre carnet à idées ou d’une pensée subite, de quelqu’un que vous avez croisé dans la rue ou dans une soirée, d’une photo qui vous inspire, etc.

 

  • Vous avez une idée d’histoire, vous avez besoin de personnage(s).

Peu importe le sens de votre réflexion, l’essentiel est de vous mettre au travail et de créer les personnages uniques qui donneront vie à votre roman. Si vous n’avez pas d’idées, n’hésitez pas à sortir de chez vous, un carnet et un stylo à la main. Observez, notez !

Combien de personnages faut-il dans un roman ?

Il n’y a pas de réponse toute faite à cette question. D’une manière générale, sachez que :

    • Le nombre de personnages pour votre roman dépend de votre l’intrigue. Si vous mettez en scène un ermite en haut de sa montagne, les choses seront différentes que lorsque vous choisissez de décrire la vie de Napoléon !

 

    • Plus vos personnages sont nombreux, plus le travail d’écriture sera complexe. En effet, vous devez rester très clair pour que le lecteur comprenne ce qui se passe dans votre histoire.

 

  • Si vos personnages sont nombreux, trouvez des astuces pour les différencier aux yeux du lecteur (par exemple des prénoms qui commencent par des lettres différentes).

Quels types de personnages faut-il dans votre roman ?

    • Vous pouvez choisir d’avoir un héros unique (à voir ensuite quel type de focalisation vous préférez) ou plusieurs héros. La dernière solution vous offre la possibilité d’un récit plus dynamique mais complique aussi la structuration de l’intrigue. A vous de voir ce qui convient le mieux à votre histoire.

 

    • Vous avez ensuite besoin de personnages qui aident votre héros. On les appelle les adjuvants. Ce peut être des membres de sa famille, des amis, des inconnus, etc.

 

  • Enfin, vous aurez besoin d’opposants pour pimenter votre intrigue et rendre la quête de votre héros plus difficile.

 

Choisissez dès le départ si vos personnages vont évoluer dans leur rôle (exemple : quelqu’un que l’on pense opposant se révèle finalement un allié).

Où trouver les noms des personnages ?

    • Adaptez les noms de vos personnages au genre littéraire que vous écrivez : un François dans un roman de fantasy sonnera vraiment étrange, pensez-y !

 

    • N’hésitez pas à naviguer sur internet pour trouver des prénoms (site de prénoms, site de prénoms de fantasy).

 

    • Au niveau des noms de famille, vous pouvez créer (vérifiez au besoin si le nom existe) ou prendre des noms très courants.

 

  • Si vous ne trouvez pas de prénom qui vous convienne pour un de vos personnages, demandez des idées autour de vous. Prenez-en un au hasard. Vous serez toujours à temps de changer en cours ou en fin de rédaction. Vous verrez aussi qu’il arrive d’adopter le prénom à force de l’utiliser ! Dans tous les cas, ce genre de détail ne doit pas vous empêcher d’écrire.

Quelles types de recherches effectuer à propos de ses personnages ?

La règle principale est, une fois encore, de vous adapter aux besoins de votre intrigue et au genre littéraire que vous avez choisi. Si vous mettez en scène Louis XIV, vous aurez plus besoin de faire des recherches que pour écrire votre autobiographie.

    • Si vous écrivez de la fantasy, ne pensez pas que vous n’avez pas besoin d’effectuer des recherches. Il est toujours utile de savoir ce qui se fait. Vous pourrez ensuite, soit coller aux exigences du genre, soit créer vos propres personnages. Vous le ferez en connaissance de cause.

 

    • Vous pouvez très bien créer des personnages qui vous ressemblent, qui partagent les mêmes passions que vous. Dans ce cas, vous aurez moins besoin d’effectuer des recherches, si ce n’est peut-être pour approfondir certains détails.

 

  • Le propre de l’écrivain est d’être capable de se mettre à la place de ses personnages (en particulier de son héros) même s’ils ne lui ressemblent pas. Il faut que vos personnages aient de la profondeur. Ainsi, plus vous vous éloignez de ce que vous connaissez, plus vous aurez besoin de faire des recherches. Exemple : votre roman tourne autour d’une maladie avec laquelle vous n’avez jamais eu de contact ou se passe en Indonésie alors que vous n’y êtes jamais allé, etc.

La règle est de toujours vous documenter sur les sujets que vous ne maîtrisez pas, que ce soit en rapport avec votre intrigue ou vos personnages. Vous devez être précis pour le lecteur !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux.

Crédit photo : Alex De Morière

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.