Les clés pour bien terminer son roman


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

Comment terminer son roman ?
Vous vous êtes lancé dans la rédaction de votre roman, vous avez peut-être mis par écrit quelques centaines de pages et vous voilà prêt à attaquer la dernière étape d’écriture et à mettre le point final à votre projet. Oui, mais comment bien terminer ce roman qui vous tient à coeur ? Voici quelques conseils pour vous aider.

Pourquoi la fin est-elle importante ?

  • La fin, c’est ce sur quoi va rester votre lecteur lorsqu’il refermera votre livre. Son impression générale de votre oeuvre sera en partie gouvernée par son impression finale !
  • La fin, c’est aussi l’aboutissement de la quête de votre héros. Vous avez entraîné votre lecteur tout au long de votre histoire, la tension est au maximum. Le dénouement permettra au lecteur de comprendre tout l’enjeu de votre intrigue. C’est donc le moment d’être clair, pertinent et surprenant.

Les différents types de fin

La fin de votre roman peut être :

  • Une fin fermée :
    – le héros tente une dernière action : il échoue, voir il meurt
    ou
    – le héros tente une dernière action et réussie (à attraper le méchant, à retrouver l’objet, à découvrir la clé du mystère, etc.)
  • Une fin ouverte :
    – le héros réussi sa quête et cela lui ouvre de nouvelles perspectives (voyage, nouvelle quête, nouveau projet personnel, nouvelle position hiérarchique, etc.)
    ou
    – le héros échoue dans sa quête mais rebondit (repart à l’aventure, sort grandit, etc.)

Comment bien travailler la fin de votre roman ?

  • Prenez l’habitude de travailler la fin de votre roman avant de commencer à le rédiger. En effet, pour que votre roman passionne les lecteurs, il est nécessaire que chacun des éléments présents servent à faire avancer l’intrigue vers sa résolution. Si vous ignorez tout de la fin, il vous sera très difficile de le faire. Faites donc un plan global de votre roman, voir un plan détaillé.
  • Ne restez pas forcément sur votre première idée. Réfléchissez aux différentes possibilités pour terminer votre roman et demandez-vous laquelle sera la plus pertinente (aboutissement d’une quête, conquête amoureuse, découverte scientifique attendue, échec, mort, etc.)
  • N’hésitez pas à rédiger plusieurs fins possibles et à recueillir les avis de lecteurs.
  • Soyez clair dans le dénouement de votre intrigue. Utilisez uniquement les éléments que vous avez emmenés tout au long de votre histoire (personnages, objets importants, etc.). Veillez particulièrement à la cohérence et à la vraisemblance.
  • Sachez qu’il y a une différence entre une fin banale et une écriture sans imagination. Tout le monde n’est pas un super héros et, selon le genre littéraire de votre livre, il n’est pas toujours possible d’amener des surprises dans votre roman. Gardez à l’esprit que le plus important est que votre fin suscite une émotion chez votre lecteur (peur, joie, colère, tristesse, etc.).
  • Vous pouvez utiliser une double fin : menez le lecteur vers une fin possible et, au dernier moment, imaginez un ultime rebondissement.
  • En tant qu’écrivain, on met beaucoup de soi dans son récit et il peut être difficile de laisser ses personnages, son monde imaginaire, etc. Faites un travail sur vous-même et acceptez de terminer votre livre.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Crédit photo : Fernan Carrière

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.