Les 6 secrets pour trouver son idée de roman


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

des idées pour écrire un roman
Ça y est, c’est décidé, vous vous lancez dans la grande aventure de l’écriture ! Oui, mais… il y a tellement de possibilités et tellement de travail à accomplir, par où commencer ? Comment trouver l’idée qui vous passionnera et qui vous mènera au bout de votre projet ? 

Voici 6 secrets pour trouver votre idée de roman :

Mettez-vous dans une situation confortable

Se mettre dans une situation confortable signifie deux choses :

  • Choisir où vous vous installez. Si l’atmosphère du lieu est importante, elle doit avant tout s’accorder avec votre personnalité. Certains arrivent mieux à se concentrer au milieu de la foule, d’autres ont besoin d’un paysage à admirer ou d’une chambre isolée. Quoi qu’il en soit, choisissez un endroit où vous vous sentez bien.
  • Avoir du temps. Cela ne veut pas forcément dire qu’il faut que vous réserviez une journée entière. Définissez simplement le temps que vous accorderez à cette recherche d’idée et assurez-vous que vous ne serez pas dérangé (éteignez votre téléphone portable !).

Notez vos idées

Une première recherche d’idées ne nécessite pas une bibliothèque fournie ou une grande quantité de documents : Ouvrez simplement un fichier informatique ou préférez la classique feuille de papier ou le carnet de notes ! Personnellement, je préfère ce dernier car j’ai un petit faible pour le geste d’écriture en lui-même.
Attention, j’insiste sur l’importance de réfléchir par écrit. Cela vous permet de structurer votre réflexion, de garder une trace de vos pensées -donc de ne pas en oublier- et de faire plus facilement des liens entre elles.

Puisez dans les situations de vie quotidienne

Pourquoi vouloir tout inventer alors que votre vie elle-même constitue la plus grande réserve d’idées qui soit. Je ne parle pas seulement de vous ou de votre famille proche mais bien plus des situations que vous traversez chaque jour. Sachez utiliser vos cinq sens et être observateur, réfléchissez à vos souvenirs, vos rêves, les circonstances loufoques que vous avez vécues. Pensez à des scènes qui vous ont marqué, à des photos que vous aimez, des films que vous avez appréciés et couchez-les sur votre page blanche. Cela peut aussi être des expressions qui vous plaisent, des ambiances, des noms de pays, des sentiments, des personnages, etc. Peut-être que l’une de ces choses, même minime, constituera le point de départ de votre travail.

Ne vous limitez pas

Mettez par écrit tout ce qui vous passe par la tête. Cela est très important. Ne dites pas « C’est stupide ! » ou « C’est juste un détail » ou encore « Ça ne peut pas me servir ». Les meilleures idées partent souvent de petits riens auxquels on ne prête d’abord pas beaucoup d’attention. Une seule règle pour l’étape de réflexion : ne vous limitez pas et n’arrêtez pas votre liste avant d’être certain d’avoir épuisé votre réserve du jour !

Laissez mûrir vos idées

A la fin de votre moment de travail, fermez votre document informatique ou posez votre feuille de papier et laissez mûrir vos idées ! Vous repenserez à ce que vous avez écrit au cours de la journée et de la semaine. Certaines de vos notes vous sembleront alors intéressantes à creuser. De nouvelles idées viendront également s’ajouter aux précédentes.
Donnez-vous du temps pour réfléchir sans vous mettre la pression. Il est possible qu’il vous faille plusieurs semaines avant de choisir l’idée centrale de votre futur roman.

Triez les idées

Une fois que les fruits de votre réflexion sont mûrs, il est nécessaire de les trier. Pour cela, interrogez-vous sur plusieurs points :

  • Au vu des idées que j’ai dans ma liste, quel genre de roman est-ce que je désire écrire (aventure, fantasy, policier…) ?
  • A quel public est-ce que je destine mon ouvrage (jeunesse, adultes…) ?
  • Est-ce que je peux regrouper certaines idées entre elles ?
  • Quelle est l’idée (ou les idées) que j’ai le plus envie de développer ? Le travail d’écriture est long, autant être passionné par ce qu’on fait !
  • Quelle est l’idée que j’arriverai à développer ? Inutile de vous lancer dans un roman médiéval si vous n’avez aucune connaissance du sujet et pas le temps de faire les recherches nécessaires.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

crédit photo : Romain Heuillard

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.