Jeu d’écriture 1 : le logorallye


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

Le corbeau et le renard
Comme je vous l’ai annoncé hier, j’ai décidé de lancer une nouvelle rubrique « Jeux d’écriture » dans laquelle je publierai un texte chaque semaine. 

Il s’agira d’écrire, à chaque fois d’une manière différente, Le corbeau et le renard de Jean de La Fontaine, en respectant des contraintes d’écriture préalablement définies comme : ne pas utiliser certaines lettres, écrire en alexandrins, insister sur certaines sonorités…

Cette rubrique a deux objectifs :

  • Vous partager des écrits amusants destinés à vous montrer ce que l’on peut obtenir par le pouvoir des mots. Les textes n’auront rien d’original du point de vue du fond puisqu’il s’agira à chaque fois de la même histoire. En revanche, vous constaterez que le style peut apporter une vraie plus-value et transformer une bête citrouille en carrosse. Imaginez ce que cela donnera lorsque vous adapterez les mêmes techniques à des scénarios captivants !
  •  

  • Vous apporter un complément idéal à mon coaching « Ecrire comme un Pro » que je dispense chaque semaine dans la newsletter Devenir Ecrivain. Dans ces mails hebdomadaires, je donne un coaching gratuit pour améliorer son style avec des exercices variés, basés sur des jeux d’écriture. Grâce à cette nouvelle rubrique, vous aurez en live les exemples dont vous avez besoin pour vous inspirer.

Aujourd’hui, je m’attaque au premier exercice de la newsletter : le logorallye.

Le but est de se forcer à intégrer des mots à l’intérieur d’un texte. Voici les mots qui sont proposés dans la première séance de coaching : vert – Afrique – devin – déchu – crabe – crue – géranium. J’ai ajouté un peu de difficulté en choisissant de placer les mots dans l’ordre.

Voici donc ce que je vous propose avec le corbeau et le renard :


Le corbeau et le renard

Maître Corbeau, sur une jardinière perché,
Tient en son bec un brie au poivre vert.
Maître Renard, par l’odeur alléché,
Accourt à tombeaux ouverts :
« Eh, bonjour, Monsieur du Corbeau
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
N’arrivez-vous pas d’Afrique
Avec ce plumage magnifique ? »
Le Corbeau qui en revient,
Croit Maître Renard devin.
Pour le féliciter, il ouvre un large bec,
Et laisse tomber le fromage aussi sec.
Maître Renard s’en saisit, et dit :
« Mon bon corbeau, te voilà déchu
Pour avoir été si ingénu !
Plus bête qu’un crabe est celui qui m’écoute.
Salut ! Je m’en vais casser la croûte. »
Le Corbeau qui trouve cette leçon un peu crue,
Quitte la jardinière aux géraniums
Trop malheureux podium,
Et jure, mais un peu tard, que l’on ne l’y prendra plus.

Voilà le travail ! Je dois dire que je me suis beaucoup amusée. J’espère que cet exemple vous inspire. N’hésitez pas à partager vos impressions dans les commentaires ci-dessous.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux.

Crédit photo : Philippe Gillotte

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.