Jeu d’écriture 35 : Texte parcours


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

écrire un texte parcours
La règle du 35ème jeu d’écriture est simple : il s’agit d’écrire un texte parcours, à savoir le récit d’un album pour enfant dans lequel on peut choisir la façon dont se déroule l’histoire.

Une fois encore, j’ai utilisé la fable « Le corbeau et le renard » de Jean de La Fontaine. Cet exercice, simple en apparence, ne l’est pas forcément quand on s’y soumet. N’hésitez pas à relever le défi ! En attendant, voici mon texte :

Choix multiples

Page 1
Il était une fois, une histoire bien connue que je te propose de réinventer à ta façon.

  • si tu veux que la scène se déroule sur la plage, rendez-vous page 2.
  • si tu veux que la scène se déroule dans une forêt, rendez-vous page 5.

Page 2
Un grand albatros blanc était perché… où veux-tu donc qu’il soit perché ?

  • en haut du mat brisé d’un bateau échoué sur la plage, va à la page 3.
  • sur un parasol rouge planté dans la sable brûlant, va à la page 4.

Page 3
L’oiseau tenait en son bec, un aliment des plus savoureux :

  • s’il s’agit d’un camembert, on se retrouve page 7
  • s’il s’agit d’un poisson, on se retrouve page 9
  • si tu préfères un gâteau, va directement à la page 10

Page 4
L’oiseau se chauffait au soleil de midi, fier de la proie qu’il tenait en son bec. Mais, au fait ? De quoi s’agissait-il ?

  • si tu penches pour un rocamadour, rendez-vous page 7.
  • si tu te décides pour un sandwich au thon, rendez-vous page 9.
  • si tu votes pour une tablette de chocolat, on se retrouve page 10.

Page 5
Un corbeau du noir le plus profond était confortablement installé :

  • sur une branche d’un chêne, à l’ombre d’un feuillage très vert, rendez-vous page 3.
  • sur les pierres d’une villa en ruines, rendez-vous page 4.

Page 6
Le canidé décida de tenter le tout pour le tout pour récupérer le butin :

  • Eh, bonjour ! dit-il. Que vous êtes joli, que vous me semblez beau ! Sans mentir, si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le Phénix des hôtes de ces cieux, rendez-vous page 12.
  • Il prit son élan, sauta vers l’oiseau et retomba lourdement sans l’atteindre, rendez-vous page 17.

Page 7
L’odeur se répandait sur plusieurs lieux à la ronde, attirant les amateurs de fromage. L’un d’eux arriva le premier. S’il s’agit :

  • d’un renard au pelage crème comme le sable, on se retrouve page 6.
  • d’une adolescente un peu perdue en promenade dans le coin, on se retrouve page 8.
  • d’un cochon échappé d’une ferme des environs, on se retrouve page 11.

Page 8
Le bipède observa un instant l’oiseau, échafaudant mille plans plus rocambolesques les uns que les autres pour voler une part de pic nic.

  • S’il décide d’utiliser la flatterie, rendez-vous page 16.
  • S’il préfère miser sur la sensibilité de son interlocuteur, rendez-vous page 14.

Page 9
Le fumet du poisson voguant au grès des courants d’air réveilla :

  • l’intérêt d’un grand chien errant, allez page 6.
  • un clochard installé non loin de là pour sa sieste, allez page 8.
  • l’appétit d’un sanglier solitaire, allez page 11.

Page 10
Le délicieux parfum sucré attira à lui :

  • un caniche aux bouclettes emmêlées, la suite est à la page 6.
  • une fillette en robe d’été rouge, un panier à la main, la suite est à la page 8.
  • un verrat, la queue en bouclette, la suite est à la page 11.

Page 11
Le porc leva la tête vers l’oiseau.

  • S’il utilise la flatterie, rendez-vous page 16.
  • S’il choisi d’être plus subtile, rendez-vous p.14.

Page 12
La réaction à ces mots ne se fit pas attendre :

  • l’être ailé ouvre un large bec, laisse tomber sa proie, allez p.15
  • l’être ailé dévisage le flatteur avec dédain puis avale le butin, allez p.13

Page 13
Après s’être régalé, il dit :
– Mon bon ami, apprenez que pour flatter, il faut le faire avec finesse. Cette leçon vous servira sans doute.
Le flatteur déchu, honteux et confus, jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.

Page 14
– Mon ami, je meurs de faim depuis des jours. Ayez l’obligeance de partager ce met délicat dont l’odeur avive la douleur de mon estomac ! Vous me semblez si bon que ce sacrifice passera à vos yeux pour une simple formalité.
A ces mots :

  • l’oiseau avale le butin avec un air ironique, on se retrouve p.13
  • l’oiseau, ému, oublie tout et ouvre un large bec, on se retrouve p.15

Page 15
Le flatteur s’en saisit et dit :
– Mon ami, apprenez que tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute. Cette leçon vaut bien un casse-croûte sans doute !
Le flatté, honteux et confus, jura mais un peu tard qu’on ne l’y prendrait plus.

Page 16
« Que vous êtes joli, que vous me semblez beau, sans mentir si votre voix se rapporte à votre allure, vous êtes le roi des oiseaux des alentours. »
Pour connaître la suite de l’histoire, rendez-vous p.12

Page 17
L’oiseau se moqua de cet essai avorté et avala sa proie :
– Mon bon ami, avant de voler, il faut s’entraîner ! Vous venez de passer à côté d’un excellent dîner mais le jeûne est propice à la méditation. Adieu donc, je m’en vais chanter partout vos hauts faits.
Le canidé, honteux et confus, jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y reprendrai plus.

J’espère que vous avez apprécié ce petit jeu.

Les jeux d’écriture sont un excellent moyen de tester de nouvelles choses, de prendre confiance en son écriture et de progresser. Pour aller plus loin, consultez ma méthode : Développez votre style d’écriture.

Crédit photo : Jean-Pierre Dalbéra

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.