Défi : écrire un roman en 6 mois ! Bilan Juillet-Août 2014


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

L'enfant de la prophétie

Au mois de Juin dernier, je vous ai parlé de mon défi d’écriture : terminer en 6 mois la rédaction et la correction du 4ème tome de mon roman de fantasy : « L’enfant de la prophétie ». Voici mon bilan après 2 mois de travail.

Quelques chiffres pour mon roman

  • de 2000 à 5000 mots écrits chaque semaine, répartis le plus souvent sur 4 jours.
  • un roman de 33322 mots à l’heure actuelle, un roman qui est donc bien entamé.
  • en quantité, j’ai actuellement plus de la moitié de ce que j’ai écrit pour les autres tomes. Cependant,je pense que ce tome, « Le labyrinthe de cordes » sera un peu plus long que les précédents.

Mes réussites dans la rédaction de mon roman

  • le rythme de travail que je parviens la plupart du temps à conserver malgré un emploi du temps chargé. La période estivale n’est jamais celle où je suis la plus performante car le rythme change souvent (vacances, visites, etc.).
  • des idées qui arrivent parfois alors que je ne les avais pas imaginées une seconde avant. J’aime avoir une base pour écrire et puis suivre le fil de ce qui vient et me laisser surprendre.
  • une grande envie d’aller de l’avant et, comme le suggère Stephen King, de terminer rapidement. Ceci, pour plusieurs raisons :
    -> avoir la joie de terminer un projet supplémentaire
    -> éviter de procrastiner
    -> poursuivre mes autres projets d’écriture, en lien avec mon roman mais aussi avec d’autres idées.

Quelques points à modifier/travailler pour la suite du travail d’écriture

  • consolider certaines de mes fiches-personnages.
  • consolider l’élaboration de certains de mes peuples.
  • refaire au propre un plan du monde que j’ai créé. En effet, sur ce point, j’ai beaucoup de choses dans la tête mais peu sur le papier. J’ai perdu mon 1er plan. Il me faut le retrouver et le compléter.
  • poursuivre la rédaction pour avoir rapidement une base à corriger.
  • je viens de décider de supprimer deux personnages. Non sans regret. C’est toujours difficile, d’autant plus que j’avais bien travaillé leur fiche. Mais je me rends compte que je manie trop de personnes différentes dans ce tome. J’ai du mal à prendre en compte chacun et à leur trouver une place (même dans ma propre tête). Donc, adieu… pour le bien de l’histoire !

Les impératifs à prendre en compte

Le mois de septembre est très chargé :

  • sur le plan personnel.Je n’entre pas dans les détails mais j’ai de nombreuses obligations.
  • sur le plan professionnel :
    -> je dois particulièrement travailler avec deux des auteurs que j’accompagne.
    -> j’ai accepté un projet de correction à rendre avant le 30 septembre.
    -> j’ai des auteurs à accompagner dans le cadre de la sortie de mon livre : Ecrivez votre première nouvelle.

Pour répondre aux demandes, je pense que je vais être obligée de suspendre la rédaction de mon roman jusqu’au 1er Octobre. Je pense utiliser le peu de temps qui me restera pour travailler sur les aspects plus techniques que j’ai évoqués (fiches personnages, plan du monde, etc.).

Pour parler un peu de mon style d’écriture

  • Je travaille particulièrement avec la focalisation interne (histoire vue par les yeux de mon héros). Cependant, j’aime intégrer une seconde voix, moins importante, pour donner de la profondeur au récit.
  • Dans le 1er tome de mon roman, j’ai intégré à l’histoire plusieurs poèmes. Ils soulignent l’ambiance, donnent un autre rythme et répondent à mon amour pour la poésie. Si cela plaît, j’espère faire de même pour les prochains tomes.

Aujourd’hui, j’aimerais vous livrer l’un de ces poèmes. Il s’agit d’un rondeau.

Miroir d’ondes, la mer sur le ciel vagabonde
Roulant en vagues d’or la lumière féconde,
Les flammes bleues jusqu’aux confins de l’horizon.
Les soleils sur les eaux allongent leurs rayons
Inondent les courants d’une chaleur profonde.

Chaque nuit océan et astres se répondent,
Sur les rides de l’eau, les couleurs se confondent ;
Valse d’ombres et de feu, monde d’odeurs, de sons
Miroir d’ondes, la mer, sur le ciel vagabonde.

Recouvrant les longs flots de sa tendresse blonde
Dansant sur les sillons que ses caresses sondent
Immortelle clarté, l’aurore offre ses dons.
Sur le vaste océan, la ronde des saisons
Déroule les nuées au rythme des secondes.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux.

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.