Défi d’écriture : écrire un roman en 1 mois, bilan 1


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

L'enfant de la prophétie
Il y a une semaine, je vous annonçais que le mois de Juillet serait un mois d’écriture et que j’avais décidé de relever un nouveau challenge : celui d’écrire le prochain tome de mon roman, non pas en 6 mois ou en 3 mois mais en 1 mois !

Mon ressenti cette semaine

  • J’ai plongé avec délice dans ce nouveau tome de mon roman. J’avais très envie de découvrir (et de faire découvrir au lecteur) une nouvelle facette du monde que j’ai créé et de retrouver mes personnages. J’ai donc pris beaucoup de plaisir à écrire.
  • En toute franchise, je n’ai pas de mal à écrire 2000 mots par jour. Il y a, bien entendu, des moments où c’est un peu plus dur mais surtout parce que je n’ai pas pris le temps de faire un travail de réflexion en amont de l’écriture : c’était le but du défi, écrire en un mois sans avoir eu de planification au préalable. Bref, le rythme me convient et je le trouve compatible avec mes multiples autres contraintes.
  • Le plus dur a été le jour où j’ai écrit mes 2000 mots avec mes 3 filles dans la même pièce, en étant coupée toutes les deux minutes pour une raison ou une autre. C’est possible d’écrire ainsi, mais ce n’est pas très agréable !

A propos de mon roman

  • J’ai pu présenter les personnages principaux : mon héroïne, Maésaï, que le lecteur des tomes précédents retrouvera une nouvelle fois, Jadaï, un grand maître de l’un des peuples : les Lyorlds et quelques autres personnages importants.
  • Je me suis bien amusée à esquisser les contours de la Cité du Savoir, cité dans laquelle se passe le début de l’histoire et qui a des attributs un peu spéciaux. J’ai profité de l’arrivée de Maésaï pour la faire se perdre au fil des couloirs et découvrir deux lieux essentiels de la Cité du Savoir : la salle des Gouttes de Vie et la grande bibliothèque dans laquelle est recensée toute l’histoire du monde que j’ai créé.
  • Au bout de quelques milliers de mots, j’ai commencé à créer tout un tas de problèmes pour mon héroïne, ce ne serait pas drôle sans cela ! Dans ma phase d’écriture actuelle, les traitres se réveillent et les problèmes s’accumulent !
  • Je pensais à la base faire deux tomes pour ce roman, l’un centré sur Maésaï, l’autre sur mon second héros, Schimeï. Finalement, j’ai choisi de les réunir en un seul et de faire à nouveau se croiser le chemin de mes deux héros.
  • J’écris, comme souvent, à la 3ème personne en utilisant la focalisation interne. J’ai donc 3 « voix » : celle de Maésaï, celle de Jadaï et celle de Schimeï.

Bilan concret de chaque jour !

Voici pour chaque jour depuis mercredi dernier le nombre de mots contenus dans mon roman :

  • Mercredi 1er Juillet : 2 000
  • Jeudi 2 Juillet : 4 400

  • Vendredi 3 Juillet : 7 228
  • Samedi 4 Juillet : 7 628
  • Dimanche 5 Juillet : 11 085
  • Lundi 6 Juillet : 14 085
  • Mardi 7 Juillet : 17 451
  • Mercredi 8 Juillet : 20 102

J’ai donc dépassé les 20 000 mots au bout de 8 jours !

Les défis pour la semaine qui arrive

  • Mettre en place le noeud de l’intrigue.

  • Bien manier les différents personnages pour leur donner de la profondeur.
  • Garder le rythme et de multiple rebondissements pour l’intrigue, mettre en danger mes héros en créer des situations sans issues (!!!)… et donc me creuser la tête pour les sortir à chaque fois de leurs galères !
  • Garder le même rythme d’écriture, entre 2000 et 3000 mots par jour.

A très bientôt pour le prochain bilan.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.