Comment préparer son manuscrit pour l’éditeur


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

envoyer son tapuscrit à l'éditeur
Écrire un roman est un travail de longue haleine qui comporte de nombreuses étapes. Il y a du travail à effectuer avant la rédaction, pendant la rédaction et après celle-ci ! J’aimerais aujourd’hui vous parler de cette dernière étape : voici un article pour tous ceux qui s’interrogent sur la façon dont on doit préparer un manuscrit avant son envoi à l’éditeur.
 

Avant d’envoyer le manuscrit

Vous vous en doutez, mettre un point final à votre roman n’est pas la dernière action que vous ayez à faire pour le terminer. Avant même de songer à envoyer votre chef-d’œuvre à un éditeur, vous devez suivre plusieurs étapes. Les voici :

  • Prendre du recul : Cela peut paraître étrange, voire difficile lorsqu’on brûle de présenter son œuvre à son entourage, mais la première chose que je vous conseille de faire après la rédaction de votre roman est de le laisser reposer quelque temps en essayant de ne plus y penser. En effet, lorsqu’on écrit, il arrive souvent d’être tellement pris par l’intrigue ou par l’effort d’écriture que l’on ne peut pas avoir le recul nécessaire pour réviser le texte. Prendre du temps pour se séparer du roman est indispensable. A vous de faire des tests pour déterminer la durée de cette étape. Une bonne semaine me paraît cependant être un délai minimum.
  •  

  • Correction personnelle du roman : Après avoir pris un temps de recul, revenez à votre texte… pour le corriger ! Dans un prochain article, je détaillerai précisément cette étape. Sachez qu’elle est indispensable bien que souvent fastidieuse. En effet, il ne s’agit plus de développer des trésors d’imagination mais de s’assurer de la cohérence du roman et de vérifier orthographe, syntaxe et grammaire.
    Cette correction personnelle est aussi l’occasion pour ceux qui ne l’ont pas déjà fait de transformer le manuscrit en tapuscrit en le tapant à l’ordinateur. Vous ne devez jamais envoyer à un éditeur un texte écrit à la main ! Il serait rejeté immédiatement.
  •  

  • Correction par un tiers : Cette étape n’est pas toujours possible, cependant, si vous connaissez quelqu’un qui est prêt à corriger votre roman, je vous conseille vivement d’accepter. Cela vous permettra d’avoir un premier avis extérieur. Moins la personne vous est proche, plus sa correction sera efficace. De plus, bien souvent, une personne extérieure verra des erreurs techniques (orthographe, syntaxe) ou des fautes de frappe qui vous ont échappées.
    N’oubliez jamais que le rôle de l’éditeur n’est pas de réécrire votre texte mais de le publier !

Préparer votre tapuscrit pour l’éditeur

Une fois votre manuscrit corrigé et dûment tapé à l’ordinateur, vous vous devez de le préparer d’une façon conforme à ce qu’attendent les éditeurs. Voici quelques principes de base à respecter :

  • Au niveau du texte en lui-même :
    – Dactylographiez votre manuscrit, double interlignage sur papier classique 80g.
    – Imprimez votre tapuscrit au verso uniquement en choisissant une police classique (la fantaisie n’est pas appréciée !)
    – Placez un alinéa en début de chaque paragraphe.
    – Soignez particulièrement l’orthographe, la grammaire, la ponctuation (d’où les étapes de correction).
    – Paginez toutes les pages à partir de la page 2 de la façon suivante : Votre nom/Chapitre X/page Y
  •  

  • La lettre d’accompagnement :
    – Elle doit être concise.
    – Vous devez l’écrire par courtoisie mais non pour vous mettre en valeur de façon excessive. Évitez donc les formules du types « Mon roman est un futur best-seller ! » ou « Tout le monde me dit que ce sera un succès ! ».
    – Expliquez votre motivation si vous le souhaitez mais de façon courte.
    – Ne mettez pas la pression à l’éditeur, pas de  » Dépêchez-vous car d’autres éditeurs s’intéressent à mon manuscrit » ou de « J’attends impatiemment votre réponse ».
  •  

  • Le dépôt du manuscrit : envoyez votre manuscrit par la poste avec ou sans accusé de réception selon vos craintes. Bien entendu, conservez un exemplaire de votre roman !
  •  

  • La protection du manuscrit : si vous pensez réellement que votre roman a un potentiel important et que vous souhaitez protéger vos droits d’auteur, vous pouvez :
    – vous envoyer un recommandé à vous-même que vous conserverez sans l’ouvrir.
    – déposer votre tapuscrit chez un notaire classique sous pli scellé.
    – déposer votre tapuscrit auprès d’une société d’auteurs.
     

    Écrire un roman c’est donc savoir faire preuve de créativité mais aussi de professionnalisme. Une fois votre tapuscrit envoyé chez l’éditeur, armez-vous de patience. Pour avoir un retour vous devrez attendre plusieurs semaines voire plusieurs mois. Dans tous les cas, ne relancez pas l’éditeur avant au moins 6 semaines.

    Bon courage et bonne chance !

    Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux.

    Crédit photo : HuitEnUn

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.