Comment écrire une scène d’action ?


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

comment écrire une scène d'action ?
Depuis longtemps je voulais écrire un article à propos des scènes d’action. Voici donc quelques conseils pour vous guider lors de la rédaction de ces passages clés de votre roman.

Qu’est-ce qu’une scène d’action ?

C’est une scène qui fait avancer l’intrigue. Une situation à forte intensité dramatique. Le lecteur doit être tenu en haleine et ne pas parvenir à lâcher le livre avant la fin de la scène.

Elle peut être très courte ou s’étendre sur un chapitre entier mais c’est une unité qui n’est pas coupée par une longue description ou un changement de lieu (sauf si les personnages sont en cours de déplacement).

C’est une scène en mouvement. Veillez à 3 points : clarté (le lecteur doit comprendre ce qui se passe sans avoir à relire la scène trois fois), précision (dans le vocabulaire, dans la structure et le déroulement de la scène), concision (ce n’est pas le moment de s’embarquer dans de longues phrases ou des réflexions philosophiques).

Conseils pour écrire une scène d’action : sur la forme

  • Attention à la longueur des phrases. La scène d’action a pour but de tenir en haleine le lecteur, pas de l’endormir. Utilisez de préférence des phrases courtes – ce qui ne signifie pas « vocabulaire pauvre »- ! De même, n’hésitez pas à séparer la scène en différents paragraphes.
  • Prenez garde aux répétitions qui alourdissent le texte. Utilisez des synonymes plutôt que des périphrases pour les remplacer.
  • Vos conjugaisons doivent être cohérentes : n’alternez pas passé et présent, utilisez le passé simple quand c’est nécessaire.
  • Evitez les tournures passives, le participe présent, les tournures impersonnelles qui, encore une fois, vont ralentir le rythme de votre texte.
  • Adaptez ce que vous voulez dire au public visé, que se soit dans la manière d’écrire ou dans ce que vous décidez de présenter : roman pour adulte ou roman de jeunesse demandent un ton différent.
  • Soyez logiques dans la construction de votre scène d’action. Pensez à la trame avant de la rédiger : quels sont les instants les plus forts ou critiques, y a-t-il un retournement de situation, etc. ?
  • Attention au choix des verbes pour qu’ils soient marquants, précis.
  • Ne vous fixez pas d’objectif en terme de nombre de mots et n’essayez pas de broder pour allonger la scène. Vous perdriez en efficacité.

Conseils pour écrire une scène d’action : sur le fond

  • Lorsque vous écrivez votre scène d’action, focalisez-vous sur ce qui est important, l’objectif de votre/vos personnage(s). Même si vous devez planter le décors et ne pas oublier les émotions, ne vous perdez pas dans les éléments secondaires (descriptions, expositions détaillée des sentiments, réflexion philosophique, etc.). Il ne faut pas perdre le lecteur dans un flot de détails mais le garder en haleine.
  • De même, réfléchissez aux personnages dont vous avez besoin pour votre scène. Ne les multipliez pas. Soyez précis dans votre façon de les nommer et de les faire interagir.
  • Choisissez le point de vue le plus pertinent pour raconter votre scène d’action (focalisation interne, focalisation zéro, focalisation externe). Selon votre choix, l’effet sera différent chez le lecteur.
  • Posez-vous la question de l’intérêt de la scène que vous écrivez par rapport à l’avancée de votre intrigue. Si elle n’en a pas, supprimez-la. Pour capter l’attention du lecteur, l’enjeu doit être réel pour vos personnages. C’est également ainsi que vous créerez du suspens.
  • Choisissez le lieu où se déroule la scène pour qu’il intensifie le côté dramatique de l’action (ambiance particulière, création d’obstacles, etc.)
  • Ne négligez pas les dialogues pour donner du rythme à votre texte. Adaptez-les à l’action menée (ce n’est peut-être pas le moment d’écrire de longues tirades).
  • Soyez réaliste, en accord avec le genre de votre roman : ne surestimez pas vos personnages, ne les sous-estimez pas non plus.
  • Soyez logique et organisé dans le déroulement de la scène, n’oubliez pas les éléments clés (le personnage ne peut pas brandir un révolver si rien n’indiquait auparavant qu’il en avait emporté un).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux.

Crédit photo : Jonathan Kos-Read

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.