Comment donner vie aux personnages de roman ?


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

comment rendre vivant les personnages de roman

  • 1- Puisez dans les situations que vous rencontrez autour de vous. Prenez des notes et conservez vos idées de personnages dans un fichier à part. Vous pourrez ensuite y puiser à volonté au moment de la conception de votre intrigue.
  • 2- Evitez les clichés. Cela ne signifie pas que vous ne mettrez pas de vieille-fille tatillon ou de vieil oncle avare dans votre roman. Cependant, essayez de trouver comment contourner, modifier, compléter ces clichés. Votre lecteur vous en sera reconnaissant.
  • 3- Donnez à vos personnages une ou plusieurs caractéristiques qui les rendent uniques. Ce peut être sur le plan physique (démarche particulière, signes distinctifs comme une cicatrice, vêtement fétiche, etc.) ou moral (complexe, opinion particulière, etc.). Ce peut aussi être en lien avec son accent, son éducation, sa religion, etc.
  • 4- Choisissez le nom de votre personnage en fonction du type d’histoire que vous voulez écrire (ce sera différent si vous choisissez de la fantasy, de la SF, etc.) et du contexte historique. Prévoyez éventuellement un surnom.
  • 5- En cours de rédaction, n’oubliez pas que vos personnages ne sont pas seulement des hommes et des femmes de papier. Ils doivent avoir les mêmes besoins que des êtres réels. Bien entendu, vous n’allez pas les faire aller aux toilettes, se doucher ou manger toutes les deux lignes. Pensez-y quand même de temps à autre ! De même, ne parlez pas seulement de ce qu’ils voient : faites fonctionner leur 5 sens !
  • 6- Réfléchissez au passé (voir au futur) de vos personnages, à ce qu’ils ont vécu en dehors du temps du roman. Il ne s’agit pas de tout redire au cours de votre récit. Cependant, le fait de savoir vous-mêmes quelles expériences ont marqué tel ou tel personnage vous aidera à le mettre en scène d’une façon crédible pour votre lecteur.
  • 7- Implantez vos personnages dans une famille singulière : encore une fois, inspirez-vous (sans copier) de ce que vous connaissez. Chaque famille a ses histoires particulières, ses membres un peu loufoques ou passionnés par un sujet improbable, ses disputes, etc. Faites de même pour construire les familles de vos personnages principaux.
  • 8- Renseignez-vous sur le métier de votre personnage et des personnages principaux pour ne pas dire de bêtise.
  • 9- En plus des liens familiaux, travaillez les liens sociaux de votre personnage : quels sont ses amis, ses ennemis, son comportement vis à vis de son entourage, etc. ? Quelles sont ses relations les plus importantes en lien avec l’intrigue que vous créez ?
  • 10- N’hésitez pas à créer des surprises : par exemple, le personnage que l’on pense méchant au départ se révèle simplement un bourru au grand coeur. Attention, cela ne doit pas être systématique ni concerner un trop grand nombre de vos personnages au sein d’une même intrigue.
  • 11- Donnez un objectif à chacun de vos personnages par rapport à l’histoire que vous racontez. Référez-vous de façon régulière à cet objectif pour ne pas l’oublier.
  • 12- N’oubliez pas de décrire votre personnage au lecteur. Pour cela, il faut que vous soyez au clair vous-mêmes à propos de ses caractéristiques physiques. N’hésitez pas à vous inspirer de photos.
  • 13- Au niveau moral, faites le point sur les qualités et les défauts de votre personnage. Un être véritable auquel le lecteur va s’identifier n’a pas que des points forts.
  • 14- Réfléchissez aux passions de votre personnage.
  • 15- N’oubliez pas la vie cachée de votre personnage. Demandez-vous ce qu’il montre de lui-même et ce qu’il dissimule aux regards d’autrui.
  • 16- Vos personnages vont évoluer au cours de votre histoire. N’hésitez pas à utiliser des couleurs différentes pour noter ces évolutions sur vos fiches-personnages.
  • 17- Dans le but de donner plus de profondeur et de crédibilité à vos dialogues, prenez le temps de réfléchir à la façon de s’exprimer de votre personnage (timbre de voix, accent, expressions favorites, niveau de langue, etc.)

  • 18- Attention aux anachronismes. Encrez vos personnages dans le contexte historique, social et culturel de votre roman.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Crédit photo : Elvire.R.

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.