Comment créer une société imaginaire complète


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

créer un monde imaginaire
Quels sont les meilleurs moments où tu vois surgir les idées pour ton roman ?
Pour moi, il s’agit en général de moment où je suis dans l’incapacité de noter les choses : les temps où je conduis, et les soirs alors que je commence à m’endormir.

Ton cerveau travaille pour faire du lien entre tes idées et les approfondir, même dans les moments informels.
N’oublie pas ensuite de noter tes idées. C’est ce que j’ai fait ce matin.

Des idées spontanées surgissent de n’importe où, tu vas en avoir beaucoup ! Mais cela ne suffit pas à construire un roman palpitant.
Pour être plus pertinent dans ta réflexion, il te faut bien entendu des plages de travail régulières où tu prends les questions les unes après les autres et où tu réfléchis en profondeur.

Je me rends compte une fois de plus que le travail que je mène à propos de mon monde imaginaire n’est pas vain. Hier soir, les idées spontanées qui me sont venues alors que je m’endormais découlaient toutes des questions que j’avais traitées à propos de l’éthique et des valeurs de Varsën.
J’ai pu ainsi compléter le profil de mon héroïne ce matin (note toujours tes idées dès que tu en as la possibilité) et commencer à avoir une idée plus précise des relations qu’elle va entretenir avec ceux qui l’entourent.

Aujourd’hui, j’ai donc poursuivi mes réflexions à propos des 9 indispensables pour créer un monde imaginaire. Bien entendu, je me suis appuyée sur la liste de questions que tu retrouveras dans le pack monde imaginaire.

(Je te rappelle que tu peux avoir ce pack en promo jusqu’à ce soir seulement !
Clique ici pour y accéder :
http://devenir-ecrivain.com/clients/signup/RyJprB0K
).

Après les coutumes, et le système d’éthique et valeurs, j’ai réfléchi aux gestes importants pour les personnages de mon univers.
J’ai envie de te donner la totalité des questions (et mes réponses) concernant ce domaine alors les voici :

  • 1- Quels gestes sont faits quand on rencontre quelqu’un (ondes, poignée de main, autre) ?

    – Pour les personnes que l’on ne connaît pas et auxquelles on n’a pas été introduit :
    * sourire, léger signe de la tête, salut oral

    – Pour les personnes connues :
    * on place la paume de la main droite ouverte sur l’épaule gauche (paume contre l’épaule).

  • 2- Est-ce que les gestes et le langage du corps d’une société sont subtils ou non ? Est-ce que les gens parlent avec leurs mains ou est-ce considéré comme vulgaire ?

    Les gens ne parlent pas avec les mains, car on considère les signes sans paroles comme l’apanage des fées et on craint la magie.
    De ce fait, les gens évitent les signes inutiles lorsqu’ils parlent.

    Mais une grande attention est portée au langage du corps, car le regard des autres est extrêmement important à Varsën.
    Beaucoup de choses passent par le regard.
    On sait interpréter en général une posture et on est attentif à la sienne autant qu’à sa manière de s’habiller, etc.

  • 3- Peut-on changer un geste en quelque chose d’insultant ?

    Oui, le salut de la main peut se transformer en insulte ou mépris si le poing est fermé.
    Pour le reste, la pire insulte est d’ignorer quelqu’un.

  • 4- Est-ce confortable et poli de parler à distance avec quelqu’un d’une autre culture, d’un autre peuple/race, etc. ? Quelle conscience ont les gens de ces différences ?

    Les gens ont peu de conscience des différences entre les cultures, car ils vivent depuis trop longtemps protégés par la barrière magique de leur monde.

    Il est malpoli de parler à distance sauf pour un bref salut. Car là aussi crainte de ce qui peut être dit sans qu’on l’entende à cause de l’ancienne magie des mages.

  • 5- Quels gestes sont insultants ? Qu’est-ce qu’ils signifient ? Est-ce que certains gestes diffèrent dans leur signification par rapport à la culture, la race ou le temps ?

    L’indifférence est insultante.
    Le poing fermé est insultant.
    Le non-respect des conventions sociales est insultant.

  • 6- Comment les gestes et langages du corps différent entre les pays ? Les espèces ? Est-ce que quelque chose qui n’est pas important dans une zone est mortellement insultant dans une autre (manger avec la main gauche, etc. ) ?

    Le monde de Varsën est fermé. De ce fait, il n’est plus exposé à d’autres cultures.
    Les différences de culture vont se remarquer lorsque Laélia va arriver dans la forêt (monde de la forêt à réfléchir pour voir quelles sont les ressemblances et les différences, mais a priori, concernant le langage du corps, les gens sont bien plus tactiles dans la forêt, et, bien entendu, les fées utilisent beaucoup les gestes).

  • 7- Quels sont les moyens de montrer du respect ? À qui est-ce attendu de présenter ce respect (anciens, supérieurs, etc.) ?

    Le respect passe avant tout par le respect des codes sociaux.
    On ne méprise pas les personnes de classes inférieures en général ni les femmes. Mais on s’attend à ce que chacun respecte son rang et les devoirs qui y sont liés. Sinon cela entraîne de la confusion et du malaise.

    Il est possible qu’une personne d’un rang social inférieur s’élève. Mais cela est rare. Cela entraîne soit un grand respect et de l’admiration. Soit du malaise. Voir les deux.

Il me reste désormais à travailler les questions autour :
– des repas,
– de l’accueil et des réunions,
– du langage,
– des visites,
– de la religion et des dieux,
– de la population.

Autant de points qui vont me permettre de construire une société complète et cohérente et de compléter la carte de mon monde imaginaire.
En parallèle, je ne doute pas que tout ce travail va m’aider à développer mon intrigue.

Et toi, où en es-tu de la création de ton univers ?

Retrouve la totalité des questions à te poser et les clés pour construire un monde fascinant dans le pack monde imaginaire (deux formations audio et les fiches qui les accompagnent).
Clique ici pour y accéder :
http://devenir-ecrivain.com/clients/signup/RyJprB0K

Attention, demain matin quand je me lève, j’enlève la promo !

Crédit photo : Fabien LE JEUNE