Comment créer un monde imaginaire ?


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

créer un monde imaginaireCertains genres littéraires comme la fantasy, les contes, la SF nécessitent la création d’un monde imaginaire. Si votre intrigue se situe dans un autre monde que celui que nous connaissons, vous avez besoin de réfléchir à différents points :

La carte de votre monde imaginaire

Avant de débuter la rédaction de votre histoire, n’hésitez pas à prendre une feuille et un crayon et à élaborer une carte de votre monde. Point besoin de grandes capacités artistiques, rassurez-vous. Un simple schéma vous aidera déjà à visualiser les choses et à ne pas faire d’erreurs lors des déplacements de vos personnages.

Sur cette carte, pensez à placer :

  • les limites des territoires des différents peuples et du monde connu à l’époque de votre histoire
  • le relief principal (montagnes, forêts, déserts, etc.)
  • les points d’eau importants (grands fleuves, mers, oasis, etc.)
  • les grandes villes
  • les lieux essentiels liés au passé ou aux légendes de votre monde (ville fantôme, lieu de bataille, etc.)

N’oubliez pas de fixer une échelle, même si elle n’est pas très précise au départ. Lors de la rédaction, vous aurez besoin d’avoir une idée des distances parcourues par vos personnages et du temps qu’ils mettent pour se rendre d’un point à un autre.

Bien entendu, votre carte s’étoffera au fur et à mesure du travail que vous ferez à propos de votre monde imaginaire.

Les peuples de votre monde imaginaire

Un monde est généralement peuplé. Quel que soit le type de population (hommes, elfes, géants, etc.), vous avez besoin de réfléchir à la façon dont ces peuples sont organisés et aux relations qu’ils entretiennent entre eux.

Ainsi, pour chaque peuple, réfléchissez :

  • à la langue (langue commune au peuple ou dialectes différents, langage oral, par signes ou autre, etc.)
  • à la religion (monothéiste, polythéiste, type de dieux, rites, etc.)
  • à la mode vestimentaire et aux signes physiques distinctifs (couleur de peau, tatouages, nombres de membres, etc.)
  • aux habitudes de vie (nomade, sédentaire, rites de passages à l’âge adulte, mode de transport, etc.)
  • à la façon de subvenir aux besoins fondamentaux (propreté, alimentation, etc.)
  • aux relations avec les autres peuples (commerce, guerre, etc.)
  • aux caractéristiques artistiques (architecture, musique, représentations graphiques, etc.)
  • à l’utilisation ou non de la magie et aux règles qui régissent cette utilisation

Toutes ces choses contribueront à comprendre le niveau de développement de vos peuples et vous aideront à construire votre intrigue.

Les autres composants de votre monde imaginaire

Votre monde imaginaire doit aussi être rempli par des êtres moins développés que vos peuples principaux. Pensez à :

  • la faune (animaux réels ou imaginaires) : listez les caractéristiques des plus importants pour votre histoire
  • la flore (arbres, plantes, fleurs, etc.)

Attention, il peut être très tentant de passer des heures et des heures à élaborer un monde. Ne perdez cependant pas tout votre temps à lister des noms de fleurs ou de fruits ! Concentrez-vous sur l’essentiel et complétez au fur et à mesure.

Un conseil pour vous aider à trouver des idées : faites des recherches sur les végétaux rares, les civilisations disparues, les animaux et les paysages étranges. Vous pouvez aussi reprendre des légendes locales, des tableaux de grands peintres, des sculptures, etc. et les transformer pour créer de nouveaux éléments.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur les réseaux sociaux.

Crédit photo : Chris Halderman

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.