Ce qui vous bloque pour écrire, comment le combattre !


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

Combattre les obstacles à l'écriture
Les sondages prouvent que nombreux sont les français qui rêvent d’écrire un livre. Vouloir le faire est une première étape indispensable, cependant, beaucoup d’obstacles peuvent survenir et empêcher l’écrivain potentiel d’atteindre son but.

A travers cet article, je désire lister 3 éléments qui peuvent bloquer un écrivain. Bien entendu, je proposerai des solutions pour vaincre chacun d’eux. 

L’écriture, une action solitaire

La première chose qui peut décourager l’écrivain est la solitude souvent liée au travail d’écriture. Comme c’est un projet sur le long terme, cela peut devenir un frein important. En effet, il faudra savoir s’organiser, se documenter, persévérer et se motiver afin de suivre toutes les étapes pour écrire un roman.

Voici quelques conseils pour ceux qui craignent de ne pas réussir seul :

  • N’hésitez pas à parler de votre projet d’écriture autour de vous. Si vous êtes réellement passionné par ce que vous faites, votre entourage doit le savoir. Plus vous communiquerez à propos de votre désir d’écrire, plus vous obtiendrez des petits encouragements ponctuels. Je vous déconseille toutefois de faire lire des extraits de votre oeuvre inachevée à de trop nombreuses personnes. Les réactions de lecteurs très différents ne serviront qu’à vous désorienter.
  •  

  • Pour aller plus loin, choisissez une personne de confiance à qui vous pouvez parler de votre projet, qui vous encouragera tout au long de celui-ci, voir quelqu’un à qui vous rendrez des comptes régulièrement. Cette personne pourra également vous donner un avis sur votre oeuvre si vous le souhaitez.
  •  

  • Intéressez-vous à une communauté d’écrivains, que ce soit sur le net à travers un forum, un blog, etc., en direct en participant à des ateliers d’écriture ou en vous rencontrant entre amis qui aiment écrire. Cela vous encouragera de voir que d’autres personnes ont les mêmes difficultés que vous et vous poussera en avant.
  •  

La peur du regard de l’autre

A l’inverse ou en complément du premier obstacle que j’ai évoqué, il y a des personnes qui craignent les regards et les jugements des autres sur leurs écrits. Manque de confiance en soi ? Désir de perfection ? Sentiment de se dévoiler ? Qu’importe la raison profonde de cette crainte, elle est dans les pensées de très nombreux écrivains. Et pourtant, l’aboutissement de tout écrit n’est-il pas de rencontrer des lecteurs ? Je pense qu’une oeuvre littéraire n’est pas achevée tant que cela n’a pas eu lieu.

Voici quelques conseils pour que la crainte du regard de l’autre ne vous empêche pas d’écrire :

  • Tout d’abord, n’oubliez jamais qu’il y a plusieurs étapes dans l’écriture d’un texte : une étape de réflexion préalable (plus ou moins longue), une étape d’écriture et une étape de relecture. Ne recherchez donc pas la perfection au premier jet ! N’oubliez pas que vous n’êtes pas obligé de présenter votre brouillon aux lecteurs. Prenez le temps d’obtenir un texte qui vous satisfasse un minimum.
  •  

  • Ensuite, je vous conseille (pour les premiers avis) de choisir votre lectorat : si vous écrivez des polars, ne présentez pas votre oeuvre à quelqu’un qui déteste ce genre littéraire. De même, vous pouvez préférer le regard d’une personne proche de vous ou, au contraire, de quelqu’un avec lequel vous n’avez aucun lien affectif et dont les remarques ne vous atteindront pas de la même manière.
  •  

  • Quelle que soit la personne qui lit votre texte, demandez-lui de vous faire des remarques constructives. Pour cela, il faut que votre lecteur commence toujours par vous dire « Ce que j’aime dans ce texte, c’est… » Par la suite, il doit vous donner un, voire deux (maximum) points à travailler.
  •  

  • Si vous prenez les critiques littéraires comme des critiques personnelles, c’est que vous avez tendance à vous identifier de façon trop profonde à votre texte. Pour pallier cela, essayez d’écrire un ou deux récits dans un genre littéraire que vous aimez moins. Cela peut vous aider à prendre de la distance face à vos écrits.
  •  

  • Enfin, gardez toujours à l’esprit que vous ne pouvez pas plaire à tous, gardez les critiques constructives, laissez les autres !
  •  

Toujours commencer, ne jamais arriver à finir

Voilà un mal dont souffrent beaucoup d’écrivains : ils veulent écrire, ils ont l’idée principale, ils ont même commencé la rédaction avec un enthousiasme souvent débordant, et puis… le projet n’a jamais abouti, le brouillon s’est couvert de poussière, les héros se sont figés, le roman jamais terminé.

Si vous êtes dans ce cas, ne vous inquiétez pas, votre rêve n’est pas perdu, il suffit de le réveiller !

  • La muse confortablement installée sur l’épaule de l’écrivain et qui souffle les mots à la plume est bien un mythe ! Tant mieux d’ailleurs, ce ne serait pas aussi intéressant d’écrire. Être écrivain c’est donc travailler à écrire. Cela demande de :
    – s’installer dans un endroit propice
    – se fixer des plages-horaires réservées à l’écriture. Si vous en avez la possibilité, il sera plus facile de vous plonger dans votre écrit si vous le faites de façon régulière et rapprochée.
    – comme je l’ai dit plus haut, ne pas hésiter à communiquer à propos de votre projet.
    – se laisser le temps nécessaire pour penser son roman, l’écrire, le laisser reposer, le corriger.
  •  

  • Écrire, c’est aussi travailler à devenir écrivain. Pour être au plus proche des attentes des lecteurs, éviter la peur de la page blanche, avoir envie de poursuivre, entretenez votre passion et vos idées :
    – nourrissez-vous de lectures.
    – observez le monde et les personnes qui vous entourent.
    – pratiquez des excursions créatives.
    – n’hésitez pas à laisser votre grand projet quelques instants pour écrire des écrits furtifs.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux.

Crédit photo : merlinprincesse

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.