Ce que vous devez savoir pour réussir votre livre


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

Hier je vous ai parlé de la nécessité de l’organisation pour aller jusqu’au point final de votre roman. Aujourd’hui, j’aimerais continuer sur la même lancée et vous donnez les bases pour écrire une scène de votre roman.

En effet, la scène est la plus petite unité de votre roman. Elle :
– se déroule dans un lieu unique (unité de lieu)
– se déroule sur une courte période de l’intrigue en « temps réel » (unité de temps)
– met en scène des personnages en action

Votre roman est fait d’une succession de scènes juxtaposées les unes à côté des autres. Chaque scène doit découler de la précédente et amener la suivante. Si vous savez écrire une scène, vous saurez en écrire une bonne cinquantaine et convaincre votre lecteur avec votre roman.

Voici donc 4 points auxquels veiller quand vous écrivez une scène.

  • Point 1 : Une scène ne doit pas combler un vide ou faire joli.
    Elle doit :
    – faire avancer l’intrigue ou véhiculer une info essentielle de compréhension
    – caractériser un personnage
    – illustrer le thème de l’histoire à travers les actions des personnages
    Idéalement, la scène doit jouer les 3 rôles à la fois.
  • Point 2 : Pendant la rédaction, ayez en tête les éléments clés.
    Pensez à :
    – ce qui s’est passé avant
    – l’état émotionnel de chaque personnage
    – l’objectif de chaque personnage dans l’histoire et, en particulier dans cette scène
    – ce qui se passera après la scène c’est à dire l’intérêt de la scène pour l’intrigue
  • Point 3 : Gardez à l’esprit la structure d’une scène.
    Une scène est une mini-intrigue avec :
    – un début/milieu/fin
    – un rythme
    – du conflit
    – un climax (moins marquant que le grand climax de la fin) c’est à dire un renversement de situation, une révélation, un coup de théâtre
  • Point 4 : Pensez à améliorer votre scène.
    Pour cela vous pouvez :
    – voir si vous pouvez démarrer plus tard (au moment décisif d’une conversation par exemple)
    – terminer le plus tôt possible
    – vérifier que l’action prime sur le dialogue (le dialogue est là pour servir l’action)
    – vous demander quelle émotion principale vous désirez susciter chez le lecteur (rire, bonheur, angoisse, sensualité, trouble, etc.)

Pour réussir votre livre, vous devez impérativement connaître ces éléments et les mettre en pratique.

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.