[Bibliothèque] Mathieu Menegaux : Je me suis tue


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

Mathieu Menegaux, je me suis tue
Après le roman de Julie Bonnie : Mon amour, j’ai reçu dans ma boîte aux lettres le premier livre de Mathieu Menegaux : Je me suis tue

Pourquoi ce choix ?

  • Les éditions Grasset m’ont proposé une deuxième lecture. Je n’ai pas choisi ce livre mais j’étais heureuse de le découvrir !

Présentation de Je me suis tue de Mathieu Menegaux

  • Un petit mot sur Mathieu Menegaux

    Mathieu Menegaux est né en 1967… (C’est la seule chose que j’ai trouvé sur cet auteur !).

    Je me suis tue est son premier roman.

  • Je me suis tue : le résumé

    Du fond de sa cellule de la maison d’arrêt des femmes à Fresnes, Claire nous livre l’enchaînement des faits qui l’ont conduite en prison : l’histoire d’une femme victime d’un crime odieux. Elle a choisi de porter seule ce fardeau. Les conséquences de cette décision vont se révéler dramatiques. Enfermée dans sa solitude, Claire va commettre l’irréparable. Le mutisme sera sa seule ligne de défense, et personne, ni son mari, ni ses proches, ni la justice ne saisira ses motivations.
    Cette tragédie moderne est servie par une narration fluide et efficace.

  • Je me suis tue : un extrait

    « Dites à Antoine que je lui demande pardon. Du fond des 21 grammes de mon âme. Il est vain d’attendre ton pardon, Antoine, je le sais. Tu as toutes les raisons de me le refuser. Arrogante, je n’ai pas eu l’humilité de te faire confiance. Suffisante, j’ai voulu m’en sortir toute seule. J’ai été orgueilleuse, stupide et indigne. J’ai aujourd’hui, enfin, la force d’écrire. J’écris pour moi, pour m’évader, non pas en paix, ce serait impossible, mais soulagée du poids de mon silence. J’écris pour toi, Antoine. J’écris pour que tu comprennes et que tu cesses de me haïr. Et j’écris pour vous, policiers, citoyens, magistrats, journalistes, prompts à embastiller en prétextant la recherche de la vérité. Vous la voulez, la vérité ? Lisez. »

Critique du livre :

  • Points positifs

    – C’est un roman qui se lit très bien et qui est captivant. Je l’ai commencé… et n’ai pas réussi à le lâcher avant de le terminer (en 2h environ) ! L’auteur parvient à créer le suspens et à le garder jusqu’au bout.

    – Le thème m’a beaucoup parlé. C’est une histoire de silences accumulés, de solitude profonde et de crainte du regard des autres. Comme dit le résumé, une vraie tragédie moderne… Moi qui aime les tragédies antiques, celle-ci m’a interpelée car elle parle de drames qui touchent de près notre société.

    – La fin est un autre point positif. Je ne m’attendais pas du tout à la révélation finale. J’aime être surprise !

    – C’est l’histoire des ressentis, des émotions, des blessures profondes d’une femme, écrite par la plume d’un homme et il y réussi plutôt très bien !

    – Sur la forme, j’ai aimé les titres et extraits de chansons qui reviennent, en italique, tout au long du roman. Ils encrent le texte dans l’époque actuelle et lui donnent de la profondeur.

  • Points négatifs

    – Honnêtement, je ne vois pas de point négatif à ce roman… ou peut-être juste le résumé qui, personnellement, ne m’attirais pas plus que ça.
  • Ce que peut apporter ce livre à un écrivain

    – Observer la façon de mener un roman pour garder le lecteur en haleine et le surprendre au final !

En conclusion, je suis vraiment heureuse d’avoir découvert ce roman. Il ne peut laisser indifférent.

Pour découvrir ce roman de Mathieu Menegaux, achetez Je me suis tue sur amazon :

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.