[Bibliothèque] Jean M. Auel : Les enfants de la terre


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

Les enfants de la terre
Cette semaine, j’aimerais partager avec vous une lecture coup de coeur de mon adolescence, un roman que j’ai lu et relu de nombreuses fois et que je relirai encore. Il s’agit de la saga Les enfants de la terre de J. M. Auel et, plus particulièrement du premier tome : Le Clan de l’ours des Cavernes.

Pourquoi ce choix ?

  • J’ai toujours aimé les histoires qui se passent dans un autre contexte, que ce soit historique ou imaginaire. Les romans qui se déroulaient à la préhistoire me plaisaient beaucoup.
  • Fan de lecture, je cherchais souvent des romans longs. J’appréciais et j’apprécie toujours les sagas quand elles sont bien écrites car cela m’évite de terminer trop vite !

Présentation de Les enfants de la terre : Le clan de l’ours des cavernes de J.M.Auel

  • Un petit mot sur J.M. Auel

    Jean Marie Auel est une américaine née en 1936 à Chicago. Elle est connue pour avoir écrit la série des Enfants de la terre, des romans mettant en scène des hommes préhistoriques (hommes de Cro-Magnon et hommes de Néandertal).

    Avant de rédiger ses romans, elle a fait des recherches sur la préhistoire et s’est investie jusqu’à apprendre certaines des techniques nécessaires à ses personnages (faire du feu, tanner du cuir, etc.). Elle a aussi fait de nombreux voyages sur les lieux dont elle parle et sur des sites préhistoriques.

    La saga des Enfants de la terre comporte 6 tomes. Le clan de l’ours des cavernes a été publié en 1980. Le dernier tome : Le pays des grottes sacrées , en 2011.

  • Le clan de l’ours des cavernes : le résumé


    Il y a 35 000 ans, une longue période glaciaire s’achève et la Terre commence à se réchauffer.
    Lentement, durant des millénaires, l’homme s’est peu à peu dégagé de la bête et il apparaît à peu près tel qu’il est aujourd’hui. Il connaît l’outil, le feu, le vêtement. Il fabrique des armes pour chasser, aménage des grottes pour s’abriter. Dans le chaos de la nature, il est parvenu à créer un peu d’harmonie.

    En ces premiers temps du monde, Ayla, une fillette de cinq ans, échappe à un tremblement de terre et se sort des griffes d’un lion pour se réfugier auprès d’un clan étranger. On l’adopte. Très vite, les gestes et les paroles d’Ayla suscitent l’étonnement et l’inquiétude.

Critique du livre :

  • Points positifs

    – Les personnages car il y a de tout pour faire un bon roman : une fillette étrange et attachante qui doit surmonter des épreuves qui paraissent trop lourdes pour elle, un ennemi jaloux, des amis hésitants, une maman adoptive pleine de tendresse, un sorcier repoussant mais puissant, etc. J’ai toujours plaisir à passer un moment en compagnie de ces personnages.

    – Toutes les données techniques à propos de la façon de vivre des hommes préhistoriques m’a beaucoup plu, de même que les allusions aux différentes plantes comestibles et médicinales.

    – La réflexion sur la différence (de culture, de langage, d’aspect physique, etc.) qui est au coeur du roman lui donne une profondeur appréciable.

    – J’ai aimé les péripéties inventées par J.M. Auel. Les épreuves qui mettent en péril Ayla tiennent en haleine le lecteur et le pousse à aimer l’orpheline. On ne s’ennuie pas.

  • Points négatifs

    – Je ne relève pas vraiment de points négatifs à propos du premier tome des Enfants de la terre. C’est celui que je préfère parmi les 6 écrits par J.M. Auel.

    Par contre, je trouve les différents tomes inégaux en qualité. Le vrai point négatif de la série, à mon sens, est le dernier tome que je n’ai jamais réussi à achever. Je le trouve trop centré sur la spiritualité et très répétitif.

  • Ce que peut apporter ce livre à un écrivain

    – La façon dont J.M. Auel mène l’intrigue est intéressante car elle parvient à captiver son lecteur avec une histoire à la base très simple. Cela prouve qu’il n’y a pas forcément besoin de chercher la complexité pour intéresser.

    – Les personnages de ce roman et les relations qu’ils entretiennent entre eux peuvent être un exemple et un point d’inspiration pour l’écrivain.

En conclusion, je retrouve à chaque lecture de ce roman le même plaisir… même en sachant à l’avance ce qui va se passer. Je vous invite donc vraiment à découvrir ce livre.

Pour découvrir ce roman de J.M. Auel, achetez Le clan de l’ours des cavernes sur amazon :

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.