5 conseils pour des descriptions captivantes


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

conseils pour écrire des descriptions captivantes

Dernièrement, je vous ai donné 5 conseils pour maîtriser vos descriptions. Cette semaine, j’aimerais approfondir ce thème en vous livrant des pistes de réflexion supplémentaires pour rendre vos descriptions captivantes.

1- Etre précis

La description est le moment où jamais de faire preuve de précision et de varier son vocabulaire. Pour cela :

  • Bannissez l’utilisation abusive des verbes faibles (être, avoir, faire). Remplacez-les par les termes exacts dont vous avez besoin. Par exemple : Les lunes étaient basses au-dessus de la rivière => Les lunes flottaient, basses, au-dessus de la rivière.
  • Pensez à décrire en précisant les attitudes et les mouvements des personnages, les textures, les couleurs, les formes des objets, etc.
  • Attention aux généralités qui ne suffisent pas à faire comprendre au lecteur. Ex : La pièce sentait bon. Le lecteur ne peut pas se représenter les choses. Il vaut mieux dire : « Un mélange de cannelle et de citron imprégnait l’air de la chambre ».
  • N’hésitez pas à faire des recherches pour acquérir le vocabulaire précis dont vous avez besoin. Notez dans un carnet les mots que vous rencontrez au cours de vos lectures et dont vous avez envie de vous resservir un jour.

2 – Utiliser les 5 sens

Bien souvent, quand on pense « description », on pense immédiatement à « ce qu’on voit ». En effet, la vue a un rôle important dans la description. Mais elle n’est pas la seule.

  • Où que vous soyez, vous utiliser vos 5 sens, et ce, sans même vous en apercevoir. Ne privez donc pas votre narrateur de ses capacités ! Bien entendu, vous n’êtes pas obligés d’utiliser tous les sens à chaque fois. Choisissez ceux qui ont le plus de sens pour le passage que vous écrivez.
    Par exemple, si vous voulez décrire l’intérieur d’une boulangerie, mettez l’accent sur les marchandises qui remplissent le présentoir. N’oubliez surtout pas les odeurs que dégagent les pâtisseries. Vous pouvez même parler de la texture du pain ou du craquant des meringues. En bref, faites saliver votre lecteur !
  • Dans certains cas, vous pouvez même écrire des descriptions sans utiliser la vue. Par exemple, votre héroïne est dans un salon de beauté. On lui fait un soin du visage, elle a donc les yeux fermés : insistez alors sur les sensations tactiles, la musique d’ambiance, les odeurs.

3- Enrichir la description avec des figures de style

Les descriptions peuvent être le moment de vous replonger dans vos (vieux) cours de français et d’utiliser les figures de style. Une figure de style modifie le langage ordinaire pour le rendre plus expressif.
Voici, parmi les plus connues, 4 figures de style que vous pouvez placer dans vos textes.

  • Utilisez des métaphores, des comparaisons en prenant garde aux clichés (aux images qui sont loin d’être originales). Soyez inventifs mais n’essayez pas de trop en faire. Mieux vaut ne pas utiliser de figures de style plutôt que de trouver des images dont se moquera le lecteur.
  • Pour renforcer l’ambiance d’un lieu ou le caractère d’un personnage, vous pouvez également utiliser des allitérations (répétitions de sons consonnes) et/ou des assonances (répétition de sons voyelles). Une fois encore, restez équilibré dans l’utilisation de ces figures de style.

4- Utiliser les bons outils

Lorsque vous décrivez des endroits que vous connaissez bien ou des scènes que vous avez vous-même vécues, c’est assez facile. Par contre, si votre histoire se passe dans un lieu où vous n’avez jamais mis les pieds, dans un monde imaginaire, avec des objets que vous n’avez jamais manipulés, c’est plus difficile.
Je vous conseille donc d’utiliser des outils pour vous aider :

  • N’hésitez pas à recueillir de nombreuses photos et à les garder sous les yeux pendant vos descriptions. Vous cherchez à quoi va ressembler votre héros ? Faites une recherche-photo sur internet. Votre histoire se passe en Corse ? Conservez à portée de regard les images des lieux où va passer votre personnage.
  • Vous inventez un monde ? Dans ce cas, faites sur internet des recherches d’images par thème. Par exemple, cherchez : « photos de lieux insolites » ou encore « paysages étranges » ou tout simplement « paysage de montagne » etc. Vous inspirer du réel vous aidera à décrire de façon précise.
  • Pour ceux qui savent dessiner, n’hésitez pas à utiliser votre art. Ceux qui sont moins talentueux dans ce domaine peuvent tout de même se servir de croquis, plans, schémas, etc. pour visualiser les lieux ou les déplacements des personnages.

5- Partager une description avec un ou des lecteurs

Le dernier conseil que je vous donne est de ne pas hésiter à partager quelques-unes de vos descriptions. Demandez à votre lecteur :

  • de vous expliquer une ou deux choses qui l’a marqué dans la scène : le sentiment principal qui se dégage, un détail précis, l’attitude d’un personnage, etc. Ce peut être quelque chose de positif ou non.
  • de faire un schéma ou un croquis rapide de la scène qu’il a lu : éléments principaux, place des personnages, etc. Cela vous permettra de savoir si vous êtes clair dans vos propos.

Bien entendu, l’imaginaire de votre lecteur travaillera pour compléter et étoffer ce qu’il a lu. Vous pouvez même être surpris de voir que le dessin d’une scène ne correspond pas à ce que vous aviez vous-même imaginé. Ce n’est pas grave, c’est même normal, à condition que le sens de votre récit ne soit pas altéré.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux.

Crédit photo : nicolas_gent

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.