3 raisons pour lesquelles votre roman n’avance pas et ce que vous devez faire pour que ça change !


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

comment recommencer à écrire

1) Un ou plusieurs événements ponctuels demandent toute votre énergie

    Un examen, une naissance, une maladie… il y a des moments ponctuels dans votre vie où vous devez consacrer toute votre énergie à autre chose qu’à l’écriture.

  • Ne vous découragez pas, c’est normal, la vie est faite de périodes différentes. Prenez patience en vous disant que cela ne durera pas.
  • Gardez à portée de main un carnet afin d’y noter les idées qui vous passent par la tête : il se transportera facilement et vous n’aurez besoin que de quelques secondes à chaque fois. Cet outil :
    libérera votre esprit et vous rassurera (vous êtes certains de retrouver votre idée puisqu’elle est écrite).
    – vous permettra d’accumuler de nombreuses informations que vous pourrez exploiter ensuite. Vous verrez que lorsque vous vous lancerez à nouveau dans votre projet, vous irez beaucoup plus vite !
    – vous aidera à continuer à vous sentir « écrivain » même en travaillant moins que ce que vous aimeriez. Sur le chemin de la réussite, un bon moral est primordial !

2) Votre emploi du temps vous paraît trop rempli

Que l’on fasse des études, que l’on travaille ou qu’on soit maman au foyer, il y a bien souvent trop de choses à rentrer dans l’emploi du temps d’une journée. On voudrait écrire mais les heures et les jours passent… et le manuscrit n’avance pas.

  • Ne vous dites pas que cela ira mieux demain, c’est faux ! Demain sera aussi rempli qu’aujourd’hui, peut-être même plus. Demandez-vous seulement quelles sont vos valeurs et vos rêves et définissez vos priorités en fonction. Si vous rêvez de devenir écrivain, éteignez la télévision, limitez le temps que vous passez sur les réseaux sociaux, refusez certaines invitations ! Oui, ce sera difficile, oui, ça avancera lentement mais si vous tenez vraiment à votre projet vous y arriverez.
  • N’essayez pas de faire dans la quantité. Si vous écrivez seulement une page par jour, vous aurez 365 pages au bout d’un an, cela ne vaut-il pas le coup ? Mieux vaut écrire de façon régulière tous les jours que de réserver 4h une fois par semaine. Vous perdrez bien trop d’énergie à vous replonger dans votre travail.
  • Tenez votre engagement ! Vous avez fait des choix, respectez-les. Ne vous laissez pas détourner de votre but par tout ce qui paraît urgent.
    Dans mon cas de maman au foyer, c’est cette pile de linge à repasser qui trône au milieu de mon salon ou encore les vitres sur lesquelles s’étalent de multiples traces de doigts. Mais j’ai décidé de consacrer l’heure de sieste de mes filles au travail sur mon blog, à mon coaching d’auteurs ou à mon roman (c’est vrai, je n’arrive pas à tout rentrer en 1h !) et je m’y tiens ! Bien entendu, il y a des jours où rien ne va comme prévu, où je console d’une main, réponds aux mails de mes abonnés de l’autre tout en réfléchissant à ce que je vais préparer pour le repas du soir. Oui ça arrive (souvent). Cependant, dans ma tête c’est clair, planifié et je tiens mon engagement. Vous pouvez y arriver aussi !
  • 3) Ecrire demande trop de travail et au moment où je pourrais je suis trop fatigué

    Vous l’avez sans doute remarqué, écrire demande un effort intellectuel intense ! Non, il n’y a pas de muse pour souffler les mots à l’oreille de l’écrivain. Alors comment faire quand la fatigue vous empêche de rester concentré sur votre travail ?

    • Commencez par admettre qu’écrire demande un effort. Cela vous déculpabilisera lorsque vous n’y arrivez pas, que vous n’alignez pas deux mots sans vous emmêler ou que vous vous écroulez de fatigue sur votre manuscrit.
    • Choisissez le bon moment de la journée. Vous rentrez trop tard le soir ? Pourquoi ne pas vous lever 1h plus tôt chaque matin ? Ou utiliser la pause de midi ? Je ne dis pas que c’est facile mais essayez de repenser l’organisation de votre journée. Je suis certaine qu’il reste des petits trous, si infimes soient-ils, que vous pouvez utiliser et durant lesquels vous serez apte à écrire.
    • Adaptez votre travail à votre état de fatigue. Si vous êtes vraiment fatigués, profitez-en pour faire votre recherche documentaire, choisir les photos qui vous inspireront les personnages ou les lieux, griffonner vos croquis, noter en vrac quelques idées ou encore rédiger des petits passages que vous visualisez sans peine.
    • Par moments, ne vous laissez pas le choix ! Il est plus de 23h, je suis en train de terminer cet article : comme je l’ai dit précédemment, l’heure de sieste de mes filles ne suffit pas surtout quand, comme aujourd’hui, elles dorment de façon décalée. Oui, dans un sens, je préférerais être calée devant la télévision ou lire un bon roman. Mais j’ai décidé de ne pas attendre pour répondre à vos questions, j’ai décidé que demain, avant 8h, cet article serait en ligne et il le sera.

    Beaucoup d’obstacles peuvent limiter l’avancée de vos projets d’écriture. Dans un prochain article, je vous parlerais d’autres raisons pour lesquelles votre roman n’avance pas et, bien entendu, je vous donnerais des pistes pour que cela change !

    Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux.

    Crédit photo : Photo libre

    Share Button


    Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.