3 clés pour améliorer votre antagoniste


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

L’antagoniste est l’un des personnages les plus importants dans votre histoire. Pour cette raison, vous devez soigner sa création. Voici 3 clés pour améliorer votre antagoniste.

La définition d’une histoire est le changement. La plupart du temps, c’est le héros qui change au fil du roman. L’antagoniste lui, est l’agent de ce changement.

Pour écrire un roman complet et équilibré, il faut une force antagoniste spécialement conçue pour s’opposer, challenger et changer le héros.
Pour créer cet être vous devez :

  • Créer une histoire complète pour votre personnage.

    Vous devez savoir ce qui s’est produit comme événements majeurs dans le passé de votre personnage et qui l’a conduit à être qui il est aujourd’hui.

    Réfléchissez par exemple au fantôme qui le hante (une scène clé vécue comme un traumatisme) et au mensonge auquel il croit qui découle de ce fantôme et le pousse à agir comme il le fait.

    Pensez également aux rêves profonds de ce personnage. À ce qu’il désire le plus et à la chose dont il aurait le plus besoin.

  • Créer une personne qui aime l’antagoniste.

    Ce personnage peut aimer mais, de façon encore plus forte, pensez à créer une personne qui aime l’antagoniste. Cela peut entraîner un effet de surprise chez le lecteur et lui donner à voir l’antagoniste sous un nouveau jour, plus contrasté.

  • Créer du contraste chez votre personnage.

    Un bon personnage de roman est un personnage qui n’est ni noir ni blanc mais contrasté. Les méchants ont donc besoin d’avoir également des qualités et même de bonnes valeurs sur certains points.

    Même s’ils ne sont pas moralement bons, il est toujours important d’équilibrer leurs attributs négatifs avec des aspects positifs convaincants. Les méchants qui sont charmants ou gentils sont d’autant plus intéressants. Les méchants qui sont en conflit évoquent notre empathie. Les méchants qui sont drôles ou scandaleux peuvent nous faire aimer comme eux malgré nous.

Attention, antagoniste et méchant ne sont pas forcément synonymes ! Vous pouvez très bien créer un effet de surprise chez votre lecteur en révélant à la fin de votre intrigue que l’objectif de l’antagoniste est tout aussi justifiable que celui du héros.

Téléchargez gratuitement mon atelier pour écrire des scènes passionnantes.

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.