10 questions à se poser pour écrire une course-poursuite


Besoin de résultats rapides ?
➤ Téléchargez gratuitement ma formation Écrire des scènes captivantes
(valeur 97 Euros)

écrire une course-pourusite

1- Quels sont les personnages de chaque groupe ?

Dans une course-poursuite, il y a deux groupes de personnages : les poursuivants et les poursuivis. Choisissez :

  • le nombre de personnages que vous voulez mettre dans chaque groupe
  • le groupe dans lequel seront vos héros et celui qui sera le groupe des opposants

2- Quelles sont les forces de chacun des groupes ?

Réfléchissez :

  • aux forces matérielles : les armes que possèdent chacun, les provisions alimentaires, les bagages indispensables (couvertures, récipients, etc.), aux documents ou supports ressources (téléphone, tablette, carte, etc.), etc.
  • aux forces psychologiques : certitudes, présence d’un ami, espoir de retrouver quelqu’un ou de gagner en notoriété, etc.
  • éventuellement aux forces magiques ou capacités particulières

3- Quelles sont les faiblesses de chacun ?

Réfléchissez :

  • aux contraintes physiques : blessures, manque de certaines ressources, etc.
  • aux contraintes psychologiques : du côté des opposants, sont-ils partagés ou foncièrement méchants ? Cela les aide-t-ils ou non ? ; du côté des adjuvants, y-at-il des éléments qui les découragent ?
  • y-at-il des contraintes liés à la magie et qui peuvent affaiblir l’un ou l’autre des groupes ?

4-Quel est le but poursuivi ?

Vous devez être au clair sur le désir et le but que poursuivent chacun des groupes. Ce peut être un but lié :

  • à un élément matériel (carte, objet précieux, manuscrit important, formule spécial, etc.)
  • à un personnage (enlèvement par exemple)
  • à un lieu que les uns ou les autres doivent atteindre

5-Quel est le lieu ou les lieux dans lesquels se déroulent la poursuite ?

Vos personnages vont forcément traverser un ou plusieurs lieux. Réfléchissez donc :

  • aux atouts et aux contraintes de chacun des lieux où ils passent (liés à la densité de population, à la configuration des lieux, à l’altitude, etc.)
  • au chemin qu’ils parcourent : est-ce un chemin évident ou trouvent-ils des moyens détournés d’arriver à destination ?
  • aux moyens de déplacements nécessaires : cheval, voiture, avion, train, bateau, etc.

6-Que savent les uns et les autres de la course-poursuite ?

Vous devez vous demander :

  • si les poursuivants connaissent le but des poursuivis et ce qu’ils mettent en place pour atteindre leur propre objectif
  • si les poursuivis savent qu’ils sont poursuivis et ce qu’ils mettent en place pour empêcher les poursuivants de les rattraper

7-Quelle est la place que vous laissez aux descriptions ?

Attention, si vous voulez donner au lecteur un vrai sentiment d’urgence, il ne doit pas y avoir de longues descriptions au milieu de votre course-poursuite. En effet :

  • vous ne feriez que ralentir le rythme pour le lecteur
  • il n’est pas très plausible que vos personnages s’arrêtent pour contempler le paysage

Ne décrivez donc que les éléments essentiels pour que le lecteur comprenne les enjeux des situations rencontrées par vos personnages.

8-Quels vocabulaire utilisez-vous dans vos courses-poursuite ?

Ceci est valable pour n’importe quelle scène de vos romans mais plus encore pour les scènes d’actions et les scènes importantes. Vous devez utiliser un vocabulaire très précis qui montre les choses au lecteur. Evitez donc :

  • les généralités dans vos adverbes telles que « beau », « loin », etc.
  • les verbes faibles tels que « être », « avoir » ou « faire »

9-Combien de temps va durer la course-poursuite ?

Vous pouvez, selon les besoins de votre intrigue et le but des personnages, faire :

  • une course-poursuite sur une seule scène : elle constituera l’une des scènes d’action de votre roman.
  • étendre la course-pourusite sur plusieurs scènes voir même en faire la structure de base de votre roman. Dans ce cas, pensez à définir les moments forts de la poursuite.

10-Comment va se terminer la course-poursuite ?

Comme lorsque vous terminez un roman, vous devez aussi être au clair sur la façon dont va se finir votre poursuite avant de commencer à l’écrire. Cela vous permettra de mieux appréhender la rédaction de votre ou vos scènes.
Vous pouvez :

  • laisser les poursuivants rejoindre les poursuivis : il peut y avoir alors une bataille ou une confrontation quelconque, les poursuivants peuvent
    – arriver à récupérer ce qu’ils cherchent ou à tuer les poursuivis
    – être déçus dans leurs attentes
    – trouver un indice qui les relancent sur une autre poursuite
  • laisser s’échapper les poursuivis : il peut alors y avoir
    – une perte de toutes traces immédiates permettant de résoudre la quête
    – un ou plusieurs indices qui relancent les personnages dans une autre direction

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux.

Crédit photo : Aurélien Valette

Share Button


Les commentaires sont désactivés. Pour poursuivre la discussion rendez-vous sur le forum ou la page facebook.